Problématique
Le stage proposé constitue la phase initiale d’un projet de recherche dédié à la restauration des zones humides de tête de bassin du plateau landais. Ce projet se développe dans le contexte de changement climatique et hausse des températures estivales, qui vont engendrer des épisodes prolongés de baisse du niveau de la nappe libre. Contextuellement, une aggravation des prélèvements d’eau pour les usages humains (eau potable, agriculture) est à prévoir. En Nouvelle-Aquitaine, la baisse du niveau des eaux de la nappe aurait des répercussions sur la recharge des zones humides de tête de bassin (appelées lagunes), qui s’étalent sur des pentes faibles, et qui ont comme source principale d’approvisionnement la nappe superficielle, justement. Suite à des épisodes d’assèchement, on peut s’attendre à que le métabolisme net écosystémique change en fonction de l’exposition à l’air/submersion. Pour cela, au sein du projet, plusieurs mesures de respiration benthique seront effectuées sur des stations exposées à l’air et submergées, sur des cycles jour/nuit et annuels. A l’issue du projet, il sera possible de faire un bilan des émissions de carbone de ces zones humides en fonction de différents scénarii de baisse des niveaux d’eau.

Objectifs du stage
Le(la) stagiaire sera responsable de tester les sondes et les chambres à flux nécessaires pour les mesures de respiration. Deuxièmement, le(la) stagiaire sera porté(e) à faire des mesures de respiration sur le terrain et à analyser les échantillons de gaz prélevés (CO2 par sonde et CH4 par chromatographie à phase gazeuse). Pour ce faire, le(la) stagiaire sera co-encadré(e) par une doctorante qui travaille sur le même projet, et par un chercheur géochimiste expert dans le domaine des chambres à flux.

Profil recherché
Etudiant M2 ou Ingénieur.
Intérêt et motivation pour le travail de terrain en milieu aquatique et pour la biogéochimie.

Maitrise d’outils souhaitée
– Recherche bibliographique et synthèse documentaire
– Chromatographie à phase gazeuse (pas obligatoire)
– Cartographies et calculs SIG (QGIS)
– Analyses statistiques et modélisation avec le logiciel R

Calendrier prévisionnel
Durée total du stage : 4-6 mois (possibilité de démarrage en Février 2022)

Responsable(s) encadrement :
Encadrant : Cristina RIBAUDO [email protected]
Co-encadrants : Olivier ATTEIA et Romane DARUL

Laboratoire d’accueil et lieu de stage
Bordeaux INP, Rue Robert Escarpit, 33607 Pessac.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].