Les prairies permanentes assurent la production de fourrage et contribuent au stockage de carbone. Elles sont également le support d’une biodiversité élevée permettant la pollinisation et l’esthétique des paysages mais aussi le maintien des services rendus en situation de stress, comme une « assurance écologique ». La diversité végétale est modifiée par les filtres environnementaux (pédo-climat) et par les pratiques de gestion (pâturage, fauche, fertilisation), ce qui rend difficile la prédiction de sa dynamique temporelle. Les modèles simulant la compétition des différentes espèces au sein d’une communauté présentent des limites lorsque l’échelle de la communauté est visée. À cette échelle les processus biophysiques et biogéochimiques deviennent importants, d’où la nécessité d’un cadre conceptuel liant la dynamique des différents types de plantes aux processus et à la dynamique des communautés. Les paramètres biologiques étant sensibles aux changements environnementaux, la question à aborder est celle de la traduction de ces changements par des équations. Pour cela il est nécessaire d’identifier des relations prédictives de l’évolution de différentes espèces végétales dans un couvert. Ces facteurs peuvent être liés à la physiologie des plantes (ex. dates de floraison), à la pédologie et la météorologie du site (ex. capacité hydrique) ou à la gestion prairiale (ex. intensité du pâturage). Dans la mesure où la recherche de relations prédictives repose sur l’analyse de l’interaction entre plusieurs facteurs dans des conditions diverses et variées, un travail d’exploitation et de mise à jour des études en écologie prairiale permettra d’avancer dans la perspective de la modélisation des fonctions et des services écosystémiques assurés par les couverts prairiaux.
Lors de ce stage de 6 mois, il s’agira d’analyser la bibliographie pour quantifier les effets des différents déterminants de la diversité végétale des prairies. Ceci sera réalisé par une méta-analyse réalisée à partir des données tirées des articles scientifiques afin de mettre en évidence un cadre conceptuel utile à la modélisation de la dynamique des couverts prairiaux dans un contexte de changement global.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].