Modélisation de l’effet des traits clonaux sur la dynamique spatio-temporelle de communautés de plantes.

Description du projet :
Des travaux théoriques ont montré le rôle potentiellement important des stratégies d’occupation de l’espace des espèces sessiles dans leur coexistence (e.g., Bolker & Pacala Am. Nat. 1999). Ces idées théoriques ont été assez peu testées empiriquement (mais voir e.g., Saiz et al. J. Veg. Sci. 2016). L’idée de ce projet est de voir dans quelle mesure des traits clonaux facilement mesurables sur les plantes permettent ou non de capturer les dynamiques spatio-temporelles des espèces.

Le projet se base sur un jeu de données (déjà acquis par J. Pottier) de suivi temporel (pluri-annuel) et spatialement explicite de plusieurs communautés de plantes, ainsi que sur un jeu de données de traits clonaux des espèces rencontrées (également déjà acquis). Le stage consistera à modéliser la dynamique spatio-temporelle des plantes à l’aide d’un modèle simple d’occupation de patchs (extinction-colonisation dépendant de la distance, Hanski J. Anim. Ecol. 1994), à calibrer ce modèle pour les différentes espèces rencontrées, et à tester l’influence des traits clonaux des espèces sur leurs valeurs de paramètres d’extinction et de colonisation. Ces analyses permettront de tester si des espèces ayant des traits clonaux contrastés ont des dynamiques spatio-temporelles différentes et d’examiner les conséquences potentielles de ces différences pour la coexistence locale de ces espèces et le maintien de biodiversité associé.

Profil requis : Candidat de niveau master (1 ou 2) ayant des bases en analyse de données et programmation informatique, ou un bagage solide en mathématiques permettant d’acquérir ces bases rapidement en début de stage. Un intérêt pour l’écologie végétale serait apprécié.
Date et durée du stage flexibles en fonction des contraintes du candidat (au cours du printemps 2018).

Tuteur du stage et Laboratoire d’accueil
Laboratoire d’accueil :
Laboratoire d’Ingénierie pour les Systèmes Complexes (LISC)
Irstea – Centre de Clermont-Ferrand.
Site internet : http://motive.cemagref.fr/lisc/presentation

Tuteur de stage :
Franck Jabot, [email protected], 04 73 44 07 33.
En collaboration avec Julien Pottier, [email protected], 04 43 76 16 18.

Publications du laboratoire en lien avec le sujet :
Jabot, F. & Pottier, J. (2012). A general modelling framework for resource-ratio and CSR theories of plant community dynamics. Journal of Ecology, 100, 1296–1302.
Lohier, T., Jabot, F., Weigelt, A., Schmid, B. & Deffuant, G. (2016). Predicting stochastic community dynamics in grasslands under the assumption of competitive symmetry. Journal of Theoretical Biology, 399, 53–61.
Louault, F., Pottier, J., Note, P., Vile, D., Soussana, J.-F. & Carrère, P. (2017) Complex plant community responses to modifications of disturbance and nutrient availability in productive permanent grasslands. Journal of Vegetation Science, 28, 538-549.
Pottier, J. & Jabot, F. (2017) Non-destructive biomass estimation of herbaceous plant individuals: a transferable method between contrasted environments. Ecological Indicators, 72, 769-776.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].