Organisme d’accueil
UR EFNO, Irstea, Domaine des Barres, 45290 Nogent-sur-Vernisson, France

Responsables du stage
-Agnès Rocquencourt, ingénieur d’études, Irstea, [email protected], 02.38.95.03.39
-Dominique de Villebonne, directrice de l’Agence Val de Loire, Office National des Forêts (ONF), [email protected], 02.38.65.02.80
Co-encadrants :
-Jérôme Mollard, responsable du pôle aménagement ligérien, ONF
-Jean-Pierre Hamard, ingénieur d’études, Irstea
-Christophe Baltzinger, ingénieur de l’agriculture et de l’environnement, Irstea

Profil recherché
École d’ingénieurs (stage de fin d’études), Master 2 en écologie.

Contexte du stage
La forêt domaniale d’Orléans accueille deux espèces de cervidés : le cerf élaphe et le chevreuil. Ces espèces sont gérées de façon concertée par les acteurs de la chasse et de la forêt. Les objectifs de cette gestion sont un compromis entre les aspirations, parfois divergentes, de ces acteurs (en particulier la limitation des dégâts forestiers et l’exercice d’une chasse de qualité).
L’écosystème forestier est un milieu en constante évolution, du fait de la croissance des peuplements et des interventions sylvicoles réalisées par les gestionnaires. Les variations des conditions abiotiques en sous-bois, induites par ces évolutions, ont un effet sur la végétation du sous-étage (abondance, composition). Or, cette végétation constitue une ressource pour les cervidés, à la fois pour leur alimentation et leur refuge.

Objectifs
Le/la stagiaire devra modéliser les variations spatiales et temporelles des ressources accessibles aux cervidés sur un secteur de la forêt d’Orléans : le massif de Lorris – les Bordes. Ce travail sera utilisé pour cartographier la sensibilité des peuplements forestiers aux dégâts de cervidés, puis le risque de dégâts (après intégration de données sur la présence ou la pression des animaux).
L’approche sera à mener sur la forêt domaniale, pour laquelle l’ONF dispose de données sur les caractéristiques des peuplements, la gestion pratiquée et les stations forestières (données LIDAR, aménagement, base de données pour le suivi des ouvertures en régénération –BDSOR- et des jeunes peuplements – BDR). L’approche retenue devra être transposable à d’autres massifs forestiers domaniaux ; un test sera à réaliser dans un contexte stationnel différent, sur le massif d’Ingrannes de la forêt d’Orléans.
Le stage se conclura par la proposition d’un guide méthodologique, permettant de mettre en œuvre la modélisation sur les massifs forestiers gérés par l’ONF et de l’utiliser pour la prise de décisions dans le cadre d’une révision d’aménagement. Il s’agit :
– d’expliquer les différentes étapes de travail permettant d’aboutir aux cartographies (identification des variables, requêtes et calculs sur ces variables, élaboration du modèle…),
– de prévoir des scénarios d’optimisation des ressources accessibles aux cervidés sur la durée du nouvel l’aménagement (à illustrer avec le cas du massif de Lorris – les Bordes).
Cette synthèse sera utilisée pour l’intégration de l’approche développée par le/la stagiaire dans une plateforme collaborative, à destination des gestionnaires de la forêt et de la faune sauvage. Cette plateforme, en cours de développement par un partenaire d’Irstea, constituera un nouvel outil de concertation entre les acteurs cités précédemment.

Méthodologie
Le stage se déroulera comme suit :
– bibliographie sur la qualité du milieu forestier et son utilisation par les cervidés, en lien avec la gestion forestière,
– construction du jeu de données, analyses statistiques puis cartographique des résultats,
– rédaction d’un rapport de synthèse.
Le stage proposé se déroulera sur des données déjà acquises par l’ONF : l’étudiant devra compiler des données issues de diverses sources d’informations pour mettre en place son propre jeu de données. Des phases de terrain seront néanmoins à prévoir en forêt d’Orléans (connaissance du site, vérifications des résultats).
Le stage fera l’objet d’une approche recherche dans une optique de rédaction d’un article scientifique ; il participe au projet de recherche ReForest (https://reforest.irstea.fr).

Compétences attendues
– Solides bases en foresterie et écologie
– Goût pour les travaux à l’interface entre gestion et recherche (rigueur, autonomie, curiosité, motivation, aisance relationnelle)
– Analyses statistiques de base, pratique du SIG
– Capacités de rédaction, pratique de l’anglais (lecture de publications scientifiques).

Conditions matérielles
– Montant de la gratification selon la loi en vigueur
– Bureau, téléphone et ordinateur
– Déplacements professionnels effectués en binôme avec véhicule de service et remboursement des frais par l’organisme d’accueil
– Possibilité de loger sur site (loyer modéré, selon disponibilités)

Références à consulter
Adrados C., Baltzinger C., Janeau G. and Pépin D. (2008). « Red deer Cervus elaphus resting place characteristics obtained from differential GPS data in a forest habitat. » European Journal of Wildlife Research 54(3): 487-494.
Gauget, R., A. Rocquencourt and P. Ballon (2007). Étude de la capacité d’accueil pour les cervidés en forêt domaniale de Tronçais. Rapport d’étude Irstea : 78p.
Lien vers la synthèse : http://www.onf.fr/enforet/troncais/approfondir/faune_flore_biodiversite/
Heinze, E., S. Boch, M. Fischer, D. Hessenmöller, B. Klenk, J. Müller, D. Prati, E. D. Schulze, C. Seele, S. Socher and S. Halle (2011). « Habitat use of large ungulates in northeastern Germany in relation to forest management. » Forest Ecology and Management 261(2): 288-296.
Normant, P. and C. Baltzinger (2004). « Les typologies de faciès alimentaires pour les cervidés : application à la Forêt Domaniale de Perseigne (Sarthe). Rendez-Vous Techniques de l’Office National des Forêts 6: 50-56.
Reimoser, F. and H. Gossow (1996). « Impact of ungulates on forest vegetation and its dependence on the silvicultural system. » Forest Ecology and Management 88(1-2): 107-119.
Reimoser, S., E. Partl, F. Reimoser and S. Vospernik (2009). « Roe-deer habitat suitability and predisposition of forest to browsing damage in its dependence on forest growth-Model sensitivity in an alpine forest region. » Ecological Modelling 220(18): 2231-2243.
Stergar, M. and K. Jerina (2017). « Wildlife and forest management measures significantly impact red deer population density. » Sumarski List 141(3-4): 139-150.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].