Lieux du stage :
Ce stage aura lieu au « Laboratoire Biologie Halieutique » du Centre de Bretagne de l’IFREMER, et aura pour objectif de modéliser les impacts cumulés des activités humaines et évaluer leurs effets sur la structure et le fonctionnement de l’écosystème.
Période du stage : Eté 2017, durée 6 mois, dates précises à convenir avec l’étudiant
Description et objectifs du stage :
Contexte scientifique
Avec le changement global, les écosystèmes marins sont de plus en plus confrontés aux pressions anthropiques particulièrement dans les zones côtières. Ces pressions peuvent agir en synergie et conduire à des changements dans la structure et le fonctionnement trophique de l’écosystème. Afin de mieux comprendre les effets de ces forçages, il est essentiel d’étudier l’écosystème dans sa totalité, c’est-à-dire des producteurs primaires aux top prédateurs en tenant compte de la composante environnementale. L’étude de l’écosystème dans son ensemble est nécessaire pour mieux comprendre la complexité des interactions entre les espèces et évaluer les impacts cumulés des activités anthropiques à l’échelle du réseau trophique.
Ce stage se propose de mettre en place un modèle trophique dans un écosystème marin au Nord de l’Atlantique (La Manche Orientale). Il vise à comprendre comment les conditionnes environnementales, les activités humaines et les changements climatiques impactent l’écosystème à travers l’analyse de plusieurs indicateurs des réseaux trophiques.
Objectifs
Objectif général –Modélisation du réseau trophique et étude de l’état de l’écosystème à travers des indicateurs
Sous-objectifs − Ce stage se décline en deux sous-objectifs
1. Une partie de travail se fera à la collecte, standardisation et traitement statistiques des données bioécologiques et exploitations des poissons et l’intégration des résultats dans un modèle trophique.
2. Une deuxième partie sera d’étudier les effets des cumuls d’impacts sur l’écosystème à travers un ensemble d’indicateurs du réseau trophique.
Profil souhaité
• Connaissance du milieu marin et de l’écologie des espèces marines ;
• Intérêt pour les travaux analytiques et numériques/informatiques ;
• Connaissance du logiciel R ou autres logiciels de statistiques et compétences en analyses statistiques multivariées
• Langue lue et écrite : français et anglais

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].