Créé en 1992, le Comité français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) regroupe dans un partenariat unique les organismes (2 ministères, 13 établissements publics et 41 organisations non gouvernementales) et les experts de l’UICN en France. Sa mission et ses actions sont dédiées à la conservation de la biodiversité et à la gestion durable des ressources naturelles.

Contexte
Grâce aux collectivités d’outre-mer, la France est présente dans 4 des 35 points chauds de la biodiversité mondiale (Caraïbes, Océan Indien, Polynésie et Nouvelle-Calédonie). L’outre-mer est donc une priorité géographique pour le Comité français de l’UICN qui lui consacre un programme spécifique. Le programme Outre-mer vise à améliorer, valoriser et diffuser les connaissances sur la biodiversité, à renforcer les politiques nationales et européennes et à accompagner et mettre en réseau les acteurs locaux.

Le Comité français de l’UICN intervient à Mayotte depuis 2012 en accompagnant les acteurs mahorais dans l’élaboration puis l’animation de la Stratégie Biodiversité pour le développement durable de Mayotte. Finalisé et validé collectivement fin 2013, ce document de référence identifie des secteurs et actions prioritaires pour améliorer la prise en compte et la préservation de l’environnement et de la biodiversité dans le développement que connaît Mayotte.

Le Projet
Au sein de cette Stratégie Biodiversité, les organisations de la société civile ont un rôle important à jouer, notamment à l’interface entre la population mahoraise et les milieux naturels d’une part, et avec les autres acteurs de l’environnement d’autre part.
Dans la perspective d’augmenter la participation de la société civile dans des actions de mise en œuvre de la Stratégie Biodiversité de Mayotte et de l’initiative européenne BEST, le Comité français de l’UICN, avec deux réseaux partenaires, porte un projet européen (FEADER). Celui-ci vise à renforcer les capacités des associations mahoraises à concevoir, proposer, financer et mettre en œuvre des projets dans le domaine de l’environnement. Le projet souhaite aussi augmenter la visibilité des associations et les faire connaître auprès des autres acteurs de l’environnement.
Par ailleurs, une composante nouvelle du projet qui permettrait le financement d’actions pilotes portées par des associations environnementales est en cours de discussion et devrait se mettre en œuvre à partir du premier semestre 2017.

Contrat et conditions
• Statut : Contrat à Durée Déterminée de 12 mois potentiellement renouvelable, à partir de fin août 2016
• Lieu de travail : Le/la chargé/e de mission sera basé/e à Mayotte dans les bureaux du Comité français de l’UICN situés à Coconi dans les locaux du Conservatoire du littoral. Il/elle sera amené/e à effectuer des déplacements sur l’ensemble de l’île de Mayotte à la rencontre des partenaires et pour l’organisation des différentes activités du projet.
• Salaire : Selon l’expérience et la grille de la convention collective de l’animation.
• Encadrement : Le/la chargé/e de mission travaillera sous la supervision de la chargée de programme Outre-mer, basé/e à Paris, en collaboration avec le Chargé de mission Biodiversité Océan indien basé à Mayotte.
• Il/elle sera amené à dialoguer avec de nombreux interlocuteurs en particulier issus du milieu associatif de l’éducation et de l’environnement.
• Il n’y a pas de véhicule de service. Les frais engagés avec le véhicule personnel sont remboursés.

Missions
Le/la chargé/e de mission « Appui société civile de Mayotte » sera amené à réaliser les tâches suivantes :
1. Planification, organisation et animation des activités prévues au projet « Renforcement des capacités des associations environnementales de Mayotte » :
– sessions d’information aux associations sur la Stratégie Biodiversité
– ateliers thématiques sur le montage de projet, le fonctionnement associatif, les priorités de la Stratégie Biodiversité, etc.
– accompagnement à la conception/formalisation de projets
– veille informative et diffusion d’actualités (appels à projets, actions en cours, etc.)
– organisation d’une rencontre annuelle de bilan
2. Concertation avec les 2 réseaux d’associations environnementales de Mayotte : FMAE et MNE pour la planification des différentes activités. Rencontres et échanges avec les acteurs locaux de l’environnement pour une insertion optimale des activités prévues au projet avec les dynamiques en cours sur Mayotte.
3. Elaboration d’une majeure partie des contenus des ateliers thématiques et supports correspondants à destination des associations et réseaux associatifs (avec la participation des partenaires).
4. Rédaction des rapports d’activités du projet, suivi des indicateurs du projet, planification et suivi des dépenses en lien avec le budget prévisionnel, gestion des demandes de paiements et de la préparation des pièces justificatives selon les exigences d’un projet européen.
5. Mise en œuvre du volet « Financements » du projet : organisation des appels à projets, organisation du comité de sélection, suivi technique et financier des projets financés (sous réserve de l’obtention des fonds).

Profil recherché
– Formation de niveau Master ou équivalent (Bac +5) en Environnement
– Expériences d’au moins 3 ans réussies dans l’animation et la gestion de projets en lien avec l’environnement
– Connaissance du milieu associatif et du fonctionnement des associations
– Connaissance des problématiques de conservation et de biodiversité et compréhension de celles-ci au sein des enjeux de développement plus larges (notamment à l’Outre-mer)
– Capacité à gérer et suivre un budget, un calendrier d’activités, en coordination avec des partenaires et à s’adapter à des imprévus
– Bonne aisance à l’oral et capacité à animer des ateliers
– Bonne capacité rédactionnelle et d’utilisation des outils bureautiques
– Qualités recherchées : sens pédagogique, patience et persévérance, rigueur, autonomie, rapidité, capacité d’initiative et créativité

Atouts :
– Connaissance de Mayotte, et/ou d’autres territoires de l’océan Indien et de l’Outre-mer
– Expériences d’animations ou de formations
– Connaissance du Shimaoré (première langue vernaculaire de Mayotte)
– Utilisation d’outils de communication via divers supports (vidéo, audio, posters, PAO)
– Sens du consensus et esprit de synthèse

CONTACTS
Merci d’adresser votre lettre de motivation et votre Curriculum Vitae avant le lundi 4 juillet par email à l’adresse suivante : [email protected]

Pour plus de renseignements sur le poste, veuillez contacter Anne Caillaud au: +33 1 44 05 73 64 entre 8h30 et 17h30 (fuseau horaire Mayotte : GMT +3) ou Tanguy Nicolas (Coconi) au +262(0)269.623.173.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].