Offre de stage de master 1: Effet des fluctuations thermiques sur le développement et le phénotype de l’omble chevalier (Salvelinus alpinus).

La biodiversité aquatique est fortement impactée par les activités anthropiques, telles que la surexploitation, la pollution ou encore le réchauffement climatique. La diversité au sein des espèces est l’une des premières composantes de la biodiversité à être affectée et permet également aux populations de s’adapter face aux changements environnementaux. Par exemple, de nombreux travaux ont montré l’influence d’une augmentation de la température sur le phénotype des individus et leur développement. En effet, la température affecte le métabolisme des individus, leur croissance, leur reproduction et leur besoin énergétique en général. Tandis qu’une augmentation de la température est attendue, une augmentation de la variabilité climatique est également prédite dans le cadre des changement globaux. Cependant, -bien que peu étudiée- une modification la variance thermique peut aussi engendrer un stress chez les individus, modifiant la diversité phénotypique au sein des espèces.
Le stage aura pour objectif de quantifier des différences (1) d’émergences et de (2) phénotype entre plusieurs régimes de fluctuations. Pour cela nous mettrons en place une expérience en laboratoire dans laquelle nous manipulerons l’amplitude des fluctuations thermiques. L’effet des fluctuations seront mesurées sur plusieurs traits (p. ex. temps à l’émergence, comportement, morphologie) important pour quantifier les capacités d’adaptation des espèces. Cette étude sera menée sur l’omble chevalier (Salvelinus alpinus), un poisson holarctique, également présent dans les grands lacs alpins. Ces zones, en France spécialement, représentent la limite sud de la distribution géographique des ombles chevalier. Le stress thermique est l’une des causes de cette limite car les ombles affectionnent les eaux froides et bien oxygénées. La réponse développementale et phénotypique des ombles face aux fluctuations thermiques est donc un point clef pour mieux appréhender leur adaptation face aux changements globaux.

Informations pratiques
Début du stage : Février
Durée : 2 mois
Lieu : INRAE, UMR CARRTEL, Thonon-les-Bains 74200.
Candidature: Envoyer un CV et une lettre de motivation à Allan Raffard ([email protected]) et Emilie Réalis ([email protected]) avant le 1 janvier 2022.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].