Sujet : La radiocontamination de l’environnement (e.g. Tchernobyl, Fukushima) – qui conduit à une exposition du biota à des rayonnements ionisants – constitue un enjeu environnemental et sociétal. Dans ce type d’environnement, au fil des générations, les caractéristiques phénotypiques, génétiques et épigénétiques de populations exposées, peuvent être affectées. Très peu de choses sont encore connues à ce sujet.

Dans ce contexte, l’objectif général de ce projet de recherche est d’étudier en conditions contrôlées les réponses micro-évolutives d’une population de nématodes, Caenorhabditis elegans, exposée de manière chronique pendant plusieurs générations à des débits de doses (rayonnement gamma) ayant un réalisme environnemental.

Dans le cadre de ce Master 2, l’objectif premier de l’étudiant-e sera d’établir le lien entre les changements phénotypiques sur les traits d’histoire de vie qui seront mesurés au fil des générations et les changements au niveau des gènes et de leurs expressions.

Une approche d’évolution expérimentale sera mise en œuvre à l’aide d’un modèle animal particulièrement adapté pour ce type d’expérience, C. elegans (cycle de vie de 3 jours, génome séquencé…). Une population avec une grande diversité génétique sera utilisée. Les animaux seront exposés aux rayonnements ionisants au laboratoire pendant au moins 15 générations. Plusieurs traits d’histoire de vie seront mesurés au fil des générations (taille des individus, comportement…) et relié à l’expression de gènes (e.g. métabolisme, système endocrinien, neurotransmetteurs) par RT-qPCR.

Au final, en intégrant l’ensemble de ces approches, il sera possible d’estimer le potentiel évolutif d’une population, telle que C. elegans, soumise à des rayonnements ionisants et de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents impliqués dans cette réponse.

Profil recherché : Master 2 en biologie. L’étudiant-e aura au moins des compétences dans un ou plusieurs des domaines suivants : biologie évolutive expérimentale, génétique des populations, biologie moléculaire, génétique quantitative, expérimentation sur Caenorhabditis elegans.

Une forte motivation pour la recherche et de bonnes aptitudes au travail de laboratoire sont indispensables. Esprit d’initiative, créativité, curiosité, rigueur et organisation. Excellentes capacités de rédaction, maîtrise écrite et orale de l’anglais.

Conditions : Ce stage de recherche de 6 à 8 mois sera effectué à partir de mi-janvier 2018 (dates précises à convenir avec l’étudiant-e) au laboratoire de recherche sur les effets des radionucléides sur les écosystèmes (LECO) de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), situé à Cadarache (dans le sud de la France : à 30 min d’Aix-en-Provence, Manosque ; 1 h de Marseille). Possibilités de logement à proximité (à 500 m du labo) : http://www.habitat-pluriel.fr/residences/le-hameau. Une rémunération est prévue. Dans la continuité de ce Master, un sujet de doctorat avec financement est envisagé. L’encadrement sera assuré par trois chercheurs aux profils complémentaires : Jean-Marc Bonzom (IRSN, écotoxicologue, radioécologiste…), Olivier Armant (IRSN, biologiste moléculaire, radioécologiste…) et Denis Réale (Uni. du Québec à Montréal, écologie comportementale, biologie évolutive…).

Pour candidater ou pour toutes questions : contacter par email avant la fin octobre 2017 Jean-Marc Bonzom : [email protected]
Faire parvenir une courte lettre de motivation (1 page maximum) et un CV.

Quelques références en lien avec des travaux déjà entrepris au laboratoire sur ce sujet :
Dutilleul, M., Réale, D., Goussen, B., Lecomte, C., Galas, S., Bonzom, J-M. (2017). Adaptation costs to constant and alternating polluted environments. Evolutionary Application. doi:10.1111/eva.12510
Dutilleul, M., Goussen, B., Bonzom, J-M., Galas, S., Réale, D. (2015). Pollution breaks down the genetic architecture of life history traits in Caenorhabditis elegans. PLoS ONE 10 (4): e0116214.
Dutilleul, M., Bonzom, J-M., Lecomte, C., Goussen, B., Daian, F., Galas, S., Réale, D. (2014). Rapid evolutionary responses of life history traits to different experimentally-induced pollutions in Caenorhabditis elegans. BMC Evolutionary Biology, 14:252.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].