DURÉE ET PÉRIODE DE STAGE
Stage d’une durée de 6 mois entre janvier et août 2022

CONTEXTE ET MISSION
Ce stage s’inclut dans le cadre du projet DuneBioDiv (From gene to ecosystem: multilevel structure of biological diversity across envrionmental gradients in the Atlantic coastal sand dune plant community) porté par Olivier LEPAIS (BIOGECO), qui vise à identifier la contribution de facteurs historiques, abiotiques et biotiques dans la structuration de la diversité végétale le long du cordon dunaire sud-Atlantique. En effet, l’évaluation de l’importance relative des différents processus qui affectent la biodiversité est l’une des voies permettant de mieux comprendre comment les espèces et les communautés répondent aux variations environnementales, telles que le changement global. De part leur étendue sur près de 200 km et des conditions environnementales auxquelles elles sont soumises, les dunes de la façade sud-Atlantique représentent un excellent modèle d’étude. Ce projet combine des approches de génétique des populations, d’écologie spatiale et des paysages, d’écologie fonctionnelle et des communautés. Le présent stage s’inscrit dans l’approche d’écologie fonctionnelle, visant (1) à caractériser la diversité fonctionnelle des communautés végétales et (2) l’effet des variations environnementales à échelle locale et régionale sur cette diversité.
Durant le printemps 2021, des individus de quatre espèces cibles (le chiendent des sables Elytrigia juncea (L.) Nevski, l’oyat Ammophila arenaria (L.) Link, l’immortelle des dunes Helichrysum stoechas (L.) Moench et le liseron soldanelle Convolvulus soldanella L.) on été prélevés sur 8 sites le long du cordon dunaire sud-Atlantique. Plusieurs traits fonctionnels (traits foliaires, racinaires, anatomiques notamment) ont été mesurés sur tout ou partie de ces individus, mais de nombreuses mesures restent à réaliser (calcul des surfaces foliaires, réalisation de coupes anatomiques, etc.).
L’objectif de ce stage sera donc de finaliser l’acquisition des données relatives aux traits fonctionnels, selon des protocoles standardisés, sur l’ensemble des individus échantillonnés (travail de laboratoire) et de procéder à l’analyse et l’interprétation des données en vue de caractériser la variabilité intra-spécifique de ces traits fonctionnels et d’identifier les facteurs sous-jacents à cette variabilité et leur échelle d’expression (locale, régionale).
Quelques sorties sur le terrain pourront éventuellement avoir lieu.

PROFIL RECHERCHÉ
Nous recherchons un étudiant.e de niveau Master 2 en écologie ou équivalent, très rigoureux.se pour le travail de laboratoire et motivé.e par l’analyse de données (statistiques uni- et multi-variées, programmation sous R).
Une bonne connaissance de l’écologie fonctionnelle (traits et diversité fonctionnels) sera fortement appréciée.

MODALITÉS
Gratification selon tarif en vigueur.

L’accueil du/de la stagiaire et les analyses en laboratoire auront lieu dans les locaux de BIOGECO sur le campus de Talence-Pessac. Il sera demandé aux stagiaires de pouvoir se rendre de manière autonome sur ce lieu de travail (possibilité d’utiliser les transports en commun).
Bureau et, si besoin, ordinateur seront mis à disposition des stagiaires (possibilité d’utiliser son ordinateur personnel).

CONTACTS
Marie-Lise BENOT (Université de Bordeaux, UMR BIOGECO), [email protected]
Maya GONZALEZ (Bordeaux Sciences Agro, UMR ISPA), [email protected]

DÉPÔT DES CANDIDATURES
Envoi d’un CV et d’une lettre de motivation à Marie-Lise BENOT et Maya GONZALEZ.
Les candidatures seront étudiées au fil de l’eau.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].