CONDITIONS DE STAGE :
Dates : entre mars et août 2018 (modulable en fonction des cursus)
Durée : 6 mois
Base : 35h/semaine.
Formation : Etudiant(e) M2 ou équivalent
Dépôt des candidatures : Avant le 31 décembre 2017
DESCRIPTION DE L’OFFRE :
Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle des Terres australes françaises.
La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la réserve naturelle est en charge de définir et de mettre en place la politique environnementale applicable sur la réserve naturelle par la mise oeuvre de son plan de gestion.
Les milieux insulaires sont particulièrement sensibles aux invasions biologiques en raison du faible nombre d’espèces natives peuplant les milieux, de l’isolement de la biodiversité et de sa sensibilité face aux agressions extérieures. Le cortège d’espèces végétales et animales qui ont été introduites au cours du temps et continuent de l’être aujourd’hui constitue donc la menace la plus importante qui pèse sur les espèces et les communautés natives des Terres australes françaises. Dans ce contexte, la lutte contre les espèces exotiques constitue un enjeu majeur identifié dans le plan de gestion de la réserve naturelle.
Les actions de lutte contre les espèces végétales introduites ont été initiées au sein de la réserve naturelle en 2010. Les espèces concernées par ces mesures sont des espèces nouvellement introduites, des espèces naturalisées et des espèces envahissantes mais encore localisées sur quelques sites de superficie restreinte. Quatre méthodes de lutte sont actuellement mises en place et testées sur l’île de La Possession (archipel de Crozet), l’archipel de Kerguelen, et les îles de Saint-Paul et Amsterdam : l’arrachage manuel, le contrôle thermique, le bâchage et l’épandage de sel.
Afin de clarifier les orientations de gestion liées à cette problématique, il est nécessaire de stabiliser la stratégie de lutte des espèces exotiques végétales pour les Terres australes françaises, en s’appuyant sur la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes (MEEM 2017).
Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, sous la responsabilité du directeur de la réserve naturelle. La personne recrutée sera encadrée par l’agent de la réserve naturelle en charge des suivis de la flore et des communautés végétales, et de la gestion des espèces exotiques végétales.
DESCRIPTION DE LA MISSION :
Les principales missions de la personne sélectionnée sont les suivantes :
– Recherche bibliographique sur les moyens/méthodes de lutte pour l’élimination efficace des espèces ciblées et étudier leur application au sein de la réserve ;
– Documentation et évaluation du potentiel invasif des espèces recensées ;
– Hiérarchisation des actions d’élimination en priorisant sur les espèces pas encore invasives mais présentant un risque d’invasion biologique sur le territoire ;
– Evaluation et amélioration des outils de suivi du succès d’élimination ;
– Cartographie des espèces végétales introduites ;
– Echange avec les partenaires et mise en place d’un réseau sur la thématique (prise de contact) ;
– Élaboration de la stratégie de lutte des espèces exotiques végétales en s’appuyant sur la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes (EEE)
Au besoin, il sera demandé au/à la stagiaire de venir en appui des différentes missions qui incombent à l’agent de la réserve naturelle en charge des suivis de la flore et des communautés végétales, et de la gestion des espèces exotiques végétales.
PROFIL CANDIDAT(E) :
SAVOIR FAIRE
– Bonne connaissance des problématiques et des enjeux liées aux espèces exotiques végétales
– Bonne connaissance des méthodes de luttes existantes et de la gestion des déchets végétaux
– Connaissance du statut de réserve naturelle (objectifs, missions, fonctionnement),
– Compétences dans le montage de projets (organisation de réunions, préparation de documents de travail, planification, rapportage, etc.)
– Capacité d’analyse des contraintes techniques et des problèmes
– Bonnes compétences rédactionnelles et esprit de synthèse
– Maitrise des outils informatiques usuels
SAVOIR ETRE
– Rigueur scientifique et méthode ;
– Dynamisme et motivation ;
– Capacité d’adaptation ;
– Bonnes capacités de communication ;
– Bon relationnel et aptitude au travail en équipe ;
– Sens de l’organisation et autonomie ;
CONTACTS – RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE :
Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante : [email protected]
CANDIDATURE
Les candidatures (lettre de motivation à l’intention de Mme La Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : [email protected], [email protected], en mentionnant impérativement en objet du message : STAGE_STRATEGIE-EEV_RN TAF, nom, prénom
ORGANISME
Nom : Collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises
Adresse : Rue Dejean
Ville : 97410 Saint-Pierre
Site internet : www.taaf.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].