1
Muséum national d’Histoire naturelle
UMS 2006 Patrimoine naturel
36 rue Geoffroy Saint-Hilaire Maison Buffon CP 41 75231 PARIS Cedex 05 http://www.mnhn.fr/spn/
http://inpn.mnhn.fr

OFFRE DE STAGE « Évaluation de l’état de conservation des eaux dormantes méditerranéennes, habitats d’intérêt communautaire »

Depuis janvier 2017, le Service du Patrimoine Naturel intègre l’Unité Mixte de Service 2006 Patrimoine naturel qui assure des missions d’expertise et de gestion des connaissances pour ses trois tutelles, que sont le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Agence Française pour la Biodiversité et le CNRS.

Son objectif est de fournir une expertise fondée sur la collecte et l’analyse de données de la biodiversité et de la géodiversité, sur la maîtrise et l’apport de nouvelles connaissances en écologie, sciences de l’évolution et anthropologie. Cette expertise, fondée sur une approche scientifique, doit contribuer à faire émerger les questions et à proposer les réponses permettant d’améliorer les politiques publiques portant sur la biodiversité, la géodiversité et leurs relations avec les sociétés et les humains.

CONTEXTE
Deux directives européennes, les directives « Oiseaux » (79/409/CEE) et « Habitats-Faune-Flore » (92/43/CEE) (DHFF), ont été fondatrices d’un réseau écologique européen de sites dédiés à la protection d’habitats naturels et semi-naturels et d’espèces rares, endémiques ou menacées, appelé Natura 2000. En 2001, la France a réalisé la transposition de ces deux directives en adoptant une législation spécifique sur la mise en place des sites Natura 2000 et leur gestion (DOCOB). L’objectif de cette politique est de garantir le maintien de processus biologiques ou des éléments nécessaires à la conservation des types d’habitats ou des espèces pour lesquelles les sites ont été désignés, c’est pourquoi une évaluation de leur état de conservation est nécessaire.

L’évaluation de l’état de conservation à l’intérieur des sites Natura 2000 étant une obligation dans le droit français, pour faciliter le travail des opérateurs et permettre une future comparaison et mutualisation des données entre les sites, le MNHN a été chargé par le ministère en charge de l’écologie, de mettre en place des méthodes standardisées au niveau français pour évaluer l’état de conservation de tous les habitats d’intérêt communautaire.
L’ensemble des partenaires techniques et scientifiques (CBN, CEN, DREAL, MNHN, opérateurs Natura2000, experts) constitue le groupe de travail et apportent leur expertise et expérience en matière de connaissance des habitats des eaux dormantes (UE 31XX) et l’évaluation de leur état de conservation. Des partenaires concernés par des projets connexes pourront être associés au groupe de travail.

OBJECTIFS DU STAGE
Poursuivre le travail entamé en 2015 sur les eaux dormantes, en particulier sur les habitats méditerranéens (UE 3170* et UE 3120). Ce travail s’inscrit dans la poursuite des réflexions et mise en place de méthodes d’évaluation des habitats des eaux dormantes d’intérêt communautaire à l’échelle du site (cf. travaux déjà réalisés)1 ;

MISSIONS ET ACTIVITES
Placé(e) sous l’autorité hiérarchique du directeur de l’UMS 2006 – Patrinat, du responsable de l’équipe « Évaluation & suivi », et de la chargée de mission « surveillance des habitats humides », il (elle) aura pour mission notamment de :
– Effectuer une analyse bibliographique sur la notion de conservation des habitats naturels et semi- naturels en général, sur les habitats des eaux dormantes et dans les cas particuliers des eaux oligotrophes très peu minéralisées sur sols généralement sableux de l’ouest méditerranéen à Isoetes spp. (UE 3120) ainsi que des mares temporaires méditerranéennes (UE 3170*) ;
– Mettre à jour les grilles d’indicateurs à tester sur les deux habitats ;
– Réfléchir aux seuils des indicateurs ; appliquer les critères et ajuster les indicateurs sur les habitats des eaux dormantes méditerranéennes préalablement choisis ;
– Phase de terrain : tester les indicateurs sur terrain et les confronter aux avis d’expert (analyses statistiques) ;
– Rédiger un rapport méthodologique ; communiquer par exemple via la rédaction d’un article.
Partenaires Internes à l’AFB et MNHN
Partenaires Externes : MTES, CBN, CEN, agences de l’eau, IRSTEA, Réseaux d’espaces protégés et de gestionnaires d’espaces naturels, DREAL, Universités, CNRS, autres experts individuels, etc.

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
Être étudiant(e) en 2nde année de Master en sciences de l’environnement, écologie, gestion des milieux naturels.

QUALIFICATIONS REQUISES
Outils
– Bonnes connaissances naturalistes (particulièrement en botanique) indispensables ;
– Connaissance de la notion d’habitat et des typologies associées ; connaissance des milieux humides souhaitable ;
– Pratique des méthodes et outils d’analyses statistiques (R de préférence) ;
– Pratique du SIG ; et maîtrise des outils bureautiques (Excel, Powerpoint, Word) ;
– Bon niveau d’anglais.
Savoir être
– Autonomie, rigueur scientifique, esprit de synthèse ;
– Connaissances en écologie de la conservation ;
– Bonne capacité rédactionnelle ;
– Capacité d’écoute et à travailler en équipe.

CONDITIONS
– Durée : 6 mois en 2018
– Localisation : Petit château ‐ Brunoy (91)
– Rémunération : indemnité de stage de 554.40 €

PROCEDURE DE RECRUTEMENT
Le dossier de candidature est à envoyer par courriel avant le 15/12/2017 à :
– Farid BENSETTITI, responsable de l’équipe « Évaluation & Suivi » ([email protected]) ;
– Margaux MISTARZ, chargée de mission « surveillance des habitats humides » ([email protected]).

Ce dossier comprendra un curriculum vitae détaillé, une lettre de motivation et tous les travaux susceptibles d’éclairer le jury.
La sélection des dossiers sera suivie d’un entretien individuel.
Pour toute information, vous pouvez contacter Margaux MISTARZ au 01 60 47 96 20 ([email protected]).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].