« Expérimentations et mise en place d’un protocole de suivis à long terme dans le cadre du projet de restauration du site du Puits de l’Enfer »

Objectif général du stage :
Dans le cadre d’un programme de restauration du site du Puits de l’enfer (Château d’Olonne, Vendée), il s’agira de renforcer les connaissances sur le site et notamment sur les sources potentiels nécessaires aux opérations de transferts de végétation, de tester les méthodes de transfert et de mettre en place un protocole de suivi à long terme du site.
Organisme d’accueil : Equipe de recherche EA7462 « Géoarchitecture. Territoires, Urbanisation, Biodiversité, Environnement», Université de Bretagne Occidentale (Brest) en partenariat avec la Ville du Château d’Olonne et le Conservatoire du Littoral.

Contexte du stage :
Le stage entre dans le cadre du projet de restauration de l’ancien circuit automobile du Puits de l’enfer au château d’Olonne (Vendée). Ce circuit se situe au sein d’un ensemble de végétations de dunes fixées et de végétations littorales. Le projet vise à la suppression des pistes bitumées et à la restauration des écosystèmes. Le programme de restauration s’appuie notamment sur des transferts de sol depuis des zones devant être décapées dans le cadre des aménagements (parking).
L’objectif de la collaboration entre le laboratoire et les porteurs du projet est de contribuer à affiner la connaissance du milieu, de préciser les objectifs et les modalités des opérations de restauration et de poser les bases d’un suivi à longs termes.

Contenu du stage :
1. Etudes complémentaires préalables à la mise en oeuvre de l’opération de restauration
Le projet de restauration prévoit l’utilisation de sources d’espèces locales pour le réensemencement des espaces décapés (circuit). Ces sources peuvent être de 2 natures différentes : couches superficielles de sol issues de la création du nouveau parking et végétation en place (prélèvement par fauche ou aspiration).
Le stagiaire devra donc :
– Préciser les caractéristiques des zones des espaces sources (parking) pour le transfert de sol
– identifier et caractériser les végétations potentiellement sources de graines ou de biomasse (sur le site d’étude ou sur le site de référence)
– tester les méthodes de prélèvement de graines et de transfert de graines (fauche, aspiration..)

2. Mise en place de suivis à long terme
Il s’agit ici essentiellement de mettre en place des transects perpendiculaires au circuit existant et traversant les zones qui seront restaurées. Différents transects seront réalisés afin de caractériser les différents types de dynamique, notamment en fonction de l’humidité du milieu. Le long de ces transects seront caractérisés : la végétation (relevés par cadrat), la banque de graines, le sol et la microfaune (arthropodes).
D’autre part, afin d’affiner les objectifs de restauration, le stagiaire contribuera à retracer l’histoire du site par l’analyse de photoaériennes anciennes (ou d’autres documents historiques pouvant exister) et de comparer résultats obtenus (végétation, banque de graines, sol) avec le site de référence (Bois St Jean)

Profil recherché :
– Master 2 d’écologie ou école d’ingénieur dans le domaine de l’environnement ;
– Bonnes connaissances en botanique et écologie de la restauration,
– si possible connaissance les arthropodes ;
– rigueur, autonomie ;
– qualités rédactionnelles ;
– goût pour le terrain ;
– maitrise des outils statistiques couramment utilisés en écologie ;
– permis B et véhicule personnel indispensables.

Localisation : UBO, Brest
Le stagiaire sera intégré à l’équipe de recherche EA7462 « Géoarchitecture. Territoires, Urbanisation, Biodiversité, Environnement» localisé à l’UFR sciences et Techniques, département de biologie, Université de Bretagne Occidentale, Brest. Des déplacements et séjours sont à prévoir en Vendée (site d’étude).

Encadrement :
Maître de stage : Sébastien Gallet, Maître de Conférences en écologie, UBO
Co-encadrante : Claire Bourreau (Ville du Château d’Olonne)

Durée du stage : 5à 6 mois entre Mars et Septembre 2018 (selon calendrier des formations)

Indemnisation : Indemnité forfaire légale et frais de déplacements.

Contact : Sébastien Gallet : 02 98 01 66 88 ou [email protected]

Candidatures (CV et lettre de motivation) : pour le 10 Janvier 2018
A adresser de préférence par courriel à l’adresse ci-dessus, ou à :
Sébastien Gallet
EA7462 – Département de Biologie
Université de Bretagne Occidentale
CS 93837
29238 Brest cedex 3

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].