Offre de stage M2

Abondance et diversité en arthropodes des prairies alluviales du val de Saône et évaluation des biomasses de proies disponibles pour les courlis cendrés en reproduction.

Durée et type de contrat : Stage
Niveau d’études : Master 2
Thématique : Ecologie
Date de début du contrat : 1 mars- 26 août
Durée du stage : 26 semaines.

DESCRIPTION DE L’OFFRE

Contexte

Les limicoles et les passereaux sont des indicateurs de l’état de fonctionnement et de la qualité biologiques des prairies, dont les effectifs nicheurs français régressent. Parmi ces espèces le Courlis cendré est une espèce particulièrement sensible aux modifications des pratiques agricoles et subi une régression de ses effectifs dans de nombreux pays européens. Le Val de Saône en Haute Saône et dans l’Ain ainsi que la Basse vallée de la Seille figurent parmi les sites majeurs pour les populations de l’Est de la France. Il semblerait, contrairement au territoire national, que les populations soient stables mais avec des contrastes selon les secteurs. C’est le cas en Haute Saône et certains secteurs de l’Ain où les populations semblent fragiles, alors qu’en basse vallée de la Seille les effectifs semblent se maintenir. A ce titre, il est donc primordial de comprendre le fonctionnement de ces populations afin de mieux les protéger. Aussi, des variables comme l’activité agricole, la prédation, le dérangement ou les ressources trophiques peuvent expliquer ces évolutions.

Dans ce cadre, un travail commun est engagé entre l’EPTB Saône et Doubs (https://www.eptb-saone-doubs.fr/), l’OFB et le laboratoire LIENSs de l’Université de La Rochelle ( https://lienss.univ-larochelle.fr/Equipe-BIOFEEL). Un protocole standardisé sera mis en place afin d’évaluer le potentiel alimentaire des sites de nidification du Courlis cendré (Numenius arquata). Cette étude sur la ressource trophique et de son impact sur les oiseaux nicheurs ne peut se faire qu’au regard des effectifs nicheurs présents et de l’utilisation de l’habitat. Il sera donc important de disposer de plusieurs secteurs échantillons dans lesquels seront effectués des suivis de la ressource alimentaire.

Description du poste

L’étudiant(e) aura pour mission la collecte et le traitement des échantillons d’arthropodes et d’annélides issus de piégeage par fauchoir, barber et carottage. Ces prélèvements seront réalisés au printemps 2022 sur 2*50 parcelles au cours de trois périodes différentes du cycle des courlis cendrés. Les deux sites d’études seront le secteur du val de Saône en Haute Saône et la vallée de la Seille en Saône et Loire. Il/elle devra également assurer la mise à jour de la base de données de macrofaune en invertébrés pour l’année 2021. Un travail de synthèse bibliographique sera demandé afin d’identifier les principales proies connues du courlis en reproduction. Une analyse des données devra ensuite être accomplie en mettant notamment en relation les variations de disponibilités des arthropodes et annélides avec les différentes phases du cycle de reproduction des oiseaux. Les variations d’abondances et de biomasses des proies potentielles seront à comparer en fonction des habitats de prairies et de leurs gestions agricoles. Cette étude doit permettre à terme d’améliorer les gestions des MAE par l’EPTB pour une meilleure utilisation des habitats par les courlis cendrés et assurer un meilleur succès reproducteur de l’espèce sur les sites d’étude.

Modalités

Le stage sera hébergé dans les locaux du LIENSs, à l’Université de La Rochelle. Le travail sera encadré par Pierrick Bocher (UMR LIENSs). Trois à quatre semaines de terrain seront à effectuer en Haute Saône et Saône et Loire entre Avril et Juin.

PROFIL CANDIDAT/E
Profil recherché : Etudiant(e) en Master 2 Ecologie-Environnement

Connaissances souhaitées en entomologie et écologie des systèmes agricoles

Compétences :
Esprit de synthèse, intérêt pour la recherche et pour l’écologie, qualités rédactionnelles, esprit d’initiative et capacité de raisonnement poussées. Etre en mesure de comprendre rapidement les consignes et de les mettre en application. Goût à l’effort.

CONDITIONS DE TRAVAIL
Lieu du stage
UMR 7266 CNRS – Université de La Rochelle « Littoral, Environnement et Sociétés ».
Bâtiment de l’Institut du Littoral et de l’Environnement (ILE).
Missions terrains sur site d’étude intégralement pris en charge

Conditions de travail selon cadre définit dans la convention de stage Type du CNRS. Gratification CNRS.

Candidature
Adresser un CV et une lettre de motivation avant le 21 octobre 2021 par mail à Pierrick Bocher [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].