Contexte du stage :
Les invasions biologiques sont considérées comme l’une des principales causes d’érosion de la biodiversité à l’échelle planétaire, même si à l’échelle locale les impacts sont parfois difficilement quantifiable. Localement les phénomènes d’invasion sont souvent très rapides et difficiles à contrôler quand les populations sont fortement implantées. La lutte est alors difficile et nécessite le déploiement de moyens importants. Ceci passe notamment par une forte mobilisation des acteurs locaux.
La Ria d’ÉTEL est particulièrement concernée par la présence de Baccharis halimifolia qui occupe plus de 20ha de marais salés (schorre). Face à ce constat un programme de lutte basé notamment sur l’organisation de chantiers participatifs a été mis en place. Ce programme de lutte s’accompagne d’un programme de suivis et d’évaluation comportant plusieurs volets : cartographie et quantification des populations (réalisé en 2017), évaluation de l’efficacité du programme à la fin de celui-ci (2019) et dernier volet, constituant le sujet central du stage : évaluation des impacts écologiques de l’invasion.

Contenu :
A partir de la cartographie réalisée en 2017 et en accord avec les partenaires un échantillon de zones représentant différents niveaux d’invasion (age, densité,..) sera choisi.
Dans chacun des secteurs choisis différents paramètres seront pris en compte afin d’évaluer l’impact de la présence du Baccharis sur les caractéristiques et le fonctionnement de l’écosystème: Végétation, arthropodes, avifaune, sol, banque de graines,… le protocole d’étude précis sera déterminé sur la base de recherche bibliographique et en accord avec les partenaires du projet
Sur la base notamment des enjeux locaux, de l’état des populations, mais aussi des possibilités d’actions, le stagiaire contribuera également à établir une priorisation des secteurs d’intervention pour les années à venir.

Profil recherché :
– Master 2 d’écologie ou école d’ingénieur dans le domaine de l’environnement ;
– bonnes connaissances concernant les arthropodes (dont araignées) ;
– connaissances en botanique, pédologie
– rigueur, autonomie ;
– qualités rédactionnelles ;
– goût pour le terrain ;
– maitrise des outils statistiques couramment utilisés en écologie ;
– permis B et véhicule personnel indispensables.

Localisation : UBO, Brest (EA 7462)

Encadrement :
Maître de stage : Sébastien Gallet, Maître de Conférences en écologie, UBO
Co-encadrantes : Charlotte Izard (SM Ria d’Étel), Valérie Rivier (Al’Terre Breizh)

Durée du stage : 5à 6 mois entre Février et Septembre 2018 (selon calendrier des formations)

Indemnisation : Indemnité forfaire légale et frais de déplacements.

Contact : Sébastien Gallet : 02 98 01 66 88 ou [email protected]

Candidatures (CV et lettre de motivation) : pour le 10 Janvier 2018
A adresser de préférence par courriel à l’adresse ci-dessus, ou à :
Sébastien Gallet – EA7462 – Département de Biologie
Université de Bretagne Occidentale – CS 93837
29238 Brest cedex 3

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].