Ecole Doctorale 227, Muséum National d’Histoire Naturel-Sorbonne Universités – 2018

Conflits entre balance hydrique et thermique pendant la reproduction: une base de la vulnérabilité climatique chez un reptile vivipare?
Encadrant: Jean-François Le Galliard, Chargé de recherche au CNRS
Co-encadrant: Olivier Lourdais, Chargé de recherche au CNRS

Laboratoire: UMR 7618 iEES Paris, Sorbonne Université

Terrain et d’expérimentation: Centre d’Etudes Biologiques de Chizé et Massif Central
Collaboration avec Sandrine Meylan et les partenaires de l’ANR Aquatherm

Durée de la thèse: Octobre 2018 à Septembre 2021

L’étude des effets combinés du réchauffement climatique et des modifications de la disponibilité en eau est nécessaire pour mieux comprendre et atténuer les impacts du changement climatique sur la biodiversité. Un grand nombre de travaux ont examiné l’impact des conditions thermique sur les ectothermes terrestres mais les contraintes liées à l’eau demeurent sous considérées. Pourtant, le réchauffement climatique implique des changements conjoints des conditions thermiques et hydriques qui sont difficiles à prédire à partir d’études mono-factorielles.
Ce projet de thèse vise à développer une compréhension approfondie des interactions entre l’hydrorégulation et la thermorégulation au moment de la gestation chez des ectothermes terrestres. Dans cet objectif, nous nous concentrerons sur la biologie thermique et hydrique de la vipère péliade Vipera berus, une espèce Euro-Sibérienne qui exploite les milieux frais et humides qui présente une période longue de gestation. Le projet doctoral combinera (1) des mesures de la capacité individuelle de thermorégulation et d’hydrorégulation, (2) des expériences de manipulation chronique des conditions thermiques et de l’accès à l’eau au moment de la gestation, et (3) des études comparatives avec d’autres espèces de serpents. Nous combinerons ces approches pour comprendre la niche physiologique de cette espèce et la réponse à différents scénarios de changements climatiques. Les questions fondamentales étudiées au cours du projet doctoral seront:
• quels sont les conflits physiologiques entre les besoins hydriques et thermiques à l’échelle individuelle?
• quelle est la fenêtre de sensibilité à la restriction hydrique au cours de la gestation et comment les conditions thermiques et hydriques interagissent-?
• quels sont les mécanismes d’acclimatation et d’adaptations aux contraintes conjointes thermiques et hydriques?

Le (la) candidat(e) recherché(e) devra avoir de solides connaissances en zoologie et écophysiologie animale, méthodes expérimentales, analyses statistiques, et des bonnes connaissances en écologie évolutive et écologie animale. Un goût pour le travail de terrain, du sérieux et la rigueur pour la conduite de protocoles expérimentaux et une capacité de travail autonome seront appréciés. L’étudiant(e) devra contribuer aux activités communes du laboratoire et être mobile entre les différents sites du projet. Le travail de thèse sera financé grâce au projet ANR Aquatherm (2018-2021) associant 4 laboratoires partenaires et à l’aide de financements complémentaires du CNRS.

La candidature se fera avant le 31 mai 2018 en ligne sur le site de l’Ecole doctorale 227. Pour plus de renseignement, contacter Jean-François Le Galliard et Olivier Lourdais.

Publication en 2017 avec des étudiants en thèse
1. Mugabo, M., Le Galliard, J.-F., Perret, S., Decencière, B., Haussy, C. and S. Meylan. 2017. Sex-specific density-dependent secretion of glucocorticoids in lizards: insights from laboratory and field experiments. Oikos 126(7): 1051-1061.
2. Gallardo Ruiz, M., Le Galliard, J.-F. and T. Tully. 2017. Genetic variation in light vision and light-dependent movement behaviour in the eyeless Collembola Folsomia candida. Pedobiologia – Journal of Soil Ecology. In press.
3. Josserand, R., Dupoué, A., Agostini, S., Haussy, C., Le Galliard, J.-F. and S. Meylan. 2017. Habitat degradation increases stress-hormone levels during the breeding season and decreases survival and reproduction in adult common lizards. Oecologia 184(1):75-86.
4. Dupoué, A., Le Galliard, J.-F., Josserand, R., DeNardo, D., Decencière, B., Agostini, S. and S. Meylan. 2017. Water restriction causes an intergenerational trade-off and delayed mother-offspring conflict in a viviparous lizard. Functional Ecology. DOI: 10.1111/1365-2435.13009.
5. Dupoué, A., Brischoux, F., and O. Lourdais. 2017. Climate and foraging mode explain interspecific variation in snake metabolic rates. Proceeding of the Royal Society B DOI: 10.1098/rspb.2017.2108.
6. Lourdais, O., Dupoué, A., Guillon, M., Guiller, G., Michaud, B. and D. F. DeNard. 2017. Hydric « costs » of reproduction: pregnancy increases evaporative water loss in the snake Vipera aspis Physiological and Biochemical Zoology 90: 663-672. DOI : 10.1086/694848.
7. Stier, A., Dupoué, A., Picard, D., Angelier, A., Brischoux, F. and O. Lourdais. 2017. Oxidative stress in a capital breeder (Vipera aspis) facing pregnancy and water constraints. Journal of Experimental biology 220:1792-1796. doi: 10.1242/jeb.156752.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].