« Modélisation mécanistique du lien entre les biomarqueurs d’effets précoces et les impacts sur les populations chez l’épinoche à trois épines  »

Les biomarqueurs sont des outils d’un grand intérêt mis en œuvre pour établir un diagnostic de risque environnemental. Les principales limitations des mesures de biomarqueurs pour l’évaluation de la qualité des écosystèmes sont l’extrapolation des réponses d’une échelle d’organisation biologique à une autre, entre le laboratoire et le terrain, et d’une espèce à une autre (Garric et al. 2010). A l’INERIS, le développement et la validation de biomarqueurs chez l’épinoche à trois épines ont permis de disposer d’un ensemble complémentaire d’indicateurs biologiques. En se basant sur cette batterie de biomarqueurs, nous proposons d’utiliser des modèles mathématiques pour relier les biomarqueurs d’effet précoce, aux effets sur les performances des organismes, et par la suite aux conséquences à long terme pour les populations. Ce travail sera mené en s’intéressant au bisphénol A et à un de ses substituts (bisphénol S) dont les écotoxicités sont préoccupantes et pour lesquels nous disposons déjà de certaines données. Ainsi, ce projet de thèse vise donc d’une part à produire de nouvelles données sur les bisphénols et d’autre part à développer des modèles mathématiques afin de relier les analyses chimiques et biologiques (biomarqueurs) à des effets sur les traits et performances des organismes.

https://www.ineris.fr/sites/ineris.fr/files/2019-03/Beaudouin_Bado-Nilles_bisphenols.pdf

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].