Organismes d’accueils :
Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (UMR CNRS 5558), Université de Lyon1
Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS)
Directeur de thèse: Jean-Michel Gaillard
Co-Encadrants : Eric Baubet, Samuel Venner

Résumé :
Le masting, caractérisé par des fructifications massives, intermittentes et synchronisées à l’échelle d’une population, est une tactique de reproduction très répandue en milieu tempéré dans de nombreux groupes taxonomiques de plantes (Kelly & Sork (2002) . Les Chênes (Quercus sp.) offrent un modèle emblématique de ce phénomène (Koenig et al. 1994) et les fortes fluctuations temporelles des glandées (fructifications des chênes) jouent un rôle écologique majeur et ont des répercussions économiques importantes. Elles sont susceptibles d’impacter fortement le fonctionnement des populations et l’évolution des espèces animales consommant cette ressource (e.g. sanglier) et, en cascade, la dynamique des communautés et le fonctionnement des écosystèmes forestiers dans leur ensemble (Ostfeld & Keesing 2000).
D’un point de vue économique, les fortes fluctuations de l’abondance des fruits dans l’espace et dans le temps peuvent contraindre fortement le processus de régénération des peuplements forestiers et, par là, les récoltes de bois qui en dépendent. Par ailleurs, l’impact économique des glandées peut également être indirect. Les fortes fluctuations de glandées, à travers leurs impacts sur les populations de sangliers (Bieber & Ruf 2005, Cutini et al. 2013) pourraient expliquer les fluctuations des dégâts agricoles qu’ils occasionnent. Le montant des indemnisations liées aux dégâts occasionnés par les ongulés sur l’agriculture n’a cessé de croître en Europe ces dernière années (avec un maximum en 2014 correspondant à plus de 43 M€ pour notre seul pays), les sangliers en étant les principaux responsables (environ 85%, Maillard et al. 2010). Ce problème pourrait encore s’accroître au cours des décennies à venir: le changement climatique pourrait en effet induire une augmentation de l’intensité et de la régularité des glandées, ce qui pourrait augmenter le taux de croissance des populations de consommateurs de glands et amplifier les impacts écologiques et économiques qu’ils occasionnent.
Dans ce contexte, la thèse visera dans un premier temps à mieux comprendre l’impact du masting du chêne sur la dynamique des populations de sanglier et à explorer l’impact indirect du masting sur les dégâts agricoles qu’ils occasionnent. En complément, la thèse explorera l’impact du changement climatique sur les stratégies biodémographiques des sangliers à travers son effet attendu sur la dynamique des fructifications des chênes. Pour finir, la thèse visera à proposer des outils visant à mieux contrôler les populations de sangliers, outils qui seront basés sur le développement d’une méthode d’anticipation des glandées combinée à un protocole d’ajustement des plans de chasse visant à prévenir les pics de population des sangliers.
Ce projet reposera sur l’analyse de données historiques d’ores et déjà disponibles: (i) des données relatives aux glandées (Réseau RENECOFOR, ONF) ; (ii) des données relatives à la dynamique des populations d’ongulés ; des données de prélèvements, issues des plans de chasse annuels à l’échelle de la France Métropolitaine, seront complémentaires de données de suivis intensifs recueillies sur le long terme (plus de 20 ans) sur 6 sites d’étude indépendants (France/Italie) ; (iii) des données relatives aux dégâts agricoles occasionnés par les différentes espèces d’ongulés et centralisées par la Fédération Nationale des Chasseurs. En complément, le travail reposera un l’utilisation de modèle mécanistes du masting d’ores et déjà fonctionnel (Venner et al. 2016) et sur le développement de modèle démographique en environnement fluctuant (Modèles matriciel, IPM, Coulson 2012, Plard et al. 2016).
La thèse constituera un pilier du programme ‘PotenChêne’, financé conjointement par les Ministères en charge de l’Ecologie et de l’Agriculture (programme « ECOFOR », Biodiversité et Gestion Forestière, 2014-2018). Ce programme vise à apporter un éclairage nouveau sur les capacités des chênaies à faire face au changement climatique en se focalisant sur le devenir du masting du chêne et des consommateurs de glands susceptibles de fortement impacter la démographie des chênes. Dans ce cadre, le travail de thèse bénéficiera de collaborations avec différents scientifiques et gestionnaires aux compétences complémentaires de l’Office National des Forêt (ONF) de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) , de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), du Laboraoire de biométrie et Biologie Evolutive (LBBE), et du centre national de recherche Italien (CNR, Florence, Italie).

Financement: l’allocation de thèse sera financée par les régions Auvergne-Rhône-Alpes et les frais de fonctionnement seront pris en charge par le programme ‘Potenchêne’.
Début de thèse : Automne 2016

Candidature : envoyer un CV et une lettre de motivation à Jean-Michel Gaillard ([email protected]), Eric Baubet ([email protected]) et Samuel Venner ([email protected]). Date limite d’envoie des candidatures: le 15 juin 2016.

Reférences
Bieber C & Ruf T (2005) Population dynamics in wild boar Sus scrofa: ecology, elasticity of growth rate and implications for the management of pulsed resource consumers. Journal of Applied Ecology 42:1203-1213.
Coulson T (2012) Integral projections models, their construction and use in posing hypotheses in ecology. Oikos 121:1337-1350
Cutini A, Chianucci F, Chirichella R and Donaggio E (2013) Mast seeding in deciduous forests of the northern Apennines (Italy) and its influence on wild boar population dynamics. Annals of Forest Science 70:493-502.
Kelly, D., & Sork, V. L. (2002). Mast seeding in perennial plants: Why, How, Where? Annual Review of Ecology and Systematics, 33(1), 427–447.
Koenig, W., Mumme, R., Carmen, W., & Stanback, M. (1994). Acorn production by oaks in central coastal California: variation within and among years. Ecology, 75(1), 99–109.
Maillard D, Gaillard JM, Hewison AJM, Ballon P, Duncan P, Loison A, Toïgo C, Baubet E, Bonenfant C, Garel M and Saint-Andrieux C (2010) Ungulate and their management in France. In: European ungulates and their management in the 21st century (Apollonio M., Andersen R and Putman R eds) Cambridge University Press, Cambridge, pp 441-474.
Ostfeld, R., & Keesing, F. (2000). Pulsed resources and community dynamics of consumers in terrestrial ecosystems. Trends in Ecology & Evolution, 15(6), 232–237
Plard F, Gaillard JM, Coulson T, Tuljapurkar S (2016) Des différences, pourquoi? Transmission, maintenance and effects of phenotypic variance. Journal of Animal Ecology 85:356-370
Venner S., Siberchicot A. , Pélisson PF., Schermer E., Bel-Venner MC, Nicolas M., Débias F., Miele V., Sauzet S., Boulanger V., Delzon S.(2016) Fruiting Strategies of Perennial Plants: A Resource Budget Model to Couple Mast Seeding to Pollination Efficiency and Resource Allocation Strategies. The American Naturalist, 188(1)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].