Chaire de professeur junior IRD (susceptible d’être ouverte en 2022)

Établissement/organisme porteur : IRD
Nom du chef d’établissement/d’organisme : Valérie Verdier
Site concerné : Marseille
Région académique : Marseille
Établissements/organismes partenaires : Aix-Marseille Université – Université d’Avignon –
CNRS

Nom du projet : Sciences de la durabilité associant les savoirs locaux et autochtones
Éventuellement acronyme : SD-SLA

Mots-clés :
Ethno-écologie, biodiversité, anthropologie de la nature, savoirs locaux et autochtones,
durabilité des socio-écosystèmes, solutions fondées sur la nature
Durée visée : 5 ans

Thématique scientifique : Sciences ethno-écologiques de la durabilité, réhabilitation durable
de socio-écosystèmes dégradés dans les zones au Sud, savoirs locaux et autochtones
Stratégie d’établissement :

Le recrutement est en lien avec l’engagement de l’IRD pour la science de la durabilité afin
d’atteindre les objectifs de développement durable. Cette science interdisciplinaire et
citoyenne se fonde en particulier sur la co-construction des connaissances et des savoirs, à
partir de la collaboration entre scientifiques de différentes disciplines et acteurs non
académiques, dans une démarche participative et engagée.
Ce recrutement porterait en particulier sur les savoirs locaux et autochtones associés aux
socio-écosystèmes intégrant certains des grands défis pluridisciplinaires au coeur des
enjeux stratégiques de l’IRD, en particulier « Biodiversité », « Sols et terres »,
« Changement climatique ».

Ce recrutement bénéficiera sur le site d’Aix-Marseille de synergies liées à la mission
nationale sur l’interdisciplinarité inaugurée à Marseille le 25 juin 2021, ainsi qu’au
développement récent des Instituts d’Etablissements et notamment ITEM – consacré à la
transition environnementale en Méditerranée.

Stratégie du laboratoire d’accueil :
L’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE)
développe une approche intégrative pour l’étude de la biodiversité et des systèmes socioécologiques.
L’IMBE apporte ainsi des connaissances fondamentales et appliquées sur les
fonctions, la dynamique historique et évolutive de la biodiversité de tous types
d’écosystèmes méditerranéens et tropicaux, depuis la construction des paléoécosystèmes
jusqu’à leur devenir dans le contexte du changement global. Ces apports
incluent également les liens avec la société civile d’une part et les enjeux de santé
humaine d’autre part. Les recherches s’articulent autour de thèmes fédérateurs
pluridisciplinaires. Cependant, l’IMBE voudrait renforcer l’interdisciplinarité grâce au
recrutement d’un ethno-écologue dans le cadre de ce projet afin d’intégrer les savoirs
locaux des systèmes socio-écologiques dans un environnement changeant sur lesquels
l’IMBE s’appuie dans ses recherches. Le recrutement s’inscrit donc dans cette volonté de
compléter et de dynamiser les recherches pluridisciplinaires et d’intégrer des
compétences nécessaires au développement de thématiques de la durabilité et des
solutions fondées sur la nature afin de répondre aux enjeux sociétaux actuels.

Résumé du projet scientifique :
Le ou la candidat(e) devra s’investir dans des recherches actions permettant le montage,
l’accompagnement et l’expertise de projets de restauration et/ou de réhabilitation
durable de socio-écosystèmes dégradés dans les zones au Sud (e.g. méditerranéennes,
sub-tropicales, tropicales) à partir de la mise en place de solutions fondées sur la nature
(e.g. utilisation d’espèces ingénieures des écosystèmes, génie biologique, agro-écologie).
Celles-ci devront s’appuyer sur les résultats de recherches interdisciplinaires à partir de
questionnements permettant de trouver des leviers pour franchir les verrous scientifiques
et seuils d’irréversibilité limitant la réalisation et réussite de tels projets (échec relatif de la
grande muraille verte par exemple). En effet, l’un des sujets potentiellement controversés
concernant la science de la durabilité est le rôle des connaissances autochtones qui sont à
prendre en compte au même titre que les connaissances scientifiques. Le ou la candidat(e)
devra alors être capable de mobiliser les SHS (sociologie environnementale, ethnologie,
anthropologie, économie environnementale) et d’animer des groupes de recherches
multi-disciplinaires permettant la réalisation de projets intégrés via la mobilisation des
savoirs empiriques des populations concernées et les sciences participatives dans les
phases de diagnostics et d’évaluation du succès des opérations réalisées.

Résumé du projet d’enseignement :
Le professeur junior développera une offre de formation en sciences de la durabilité
intégrant les savoirs locaux et autochtones. Il contribuera à faire évoluer les maquettes
d’enseignement vers une dimension pluridisciplinaire de la relation homme-nature dans le
cadre des grandes questions environnementales actuelles au travers d’enseignements
théoriques mais aussi de terrain, avec la mise en situation d’étudiants AMU de master ou
de doctorat. Cette dynamique s’appuiera sur les équipes pédagogiques animées par les
enseignants-chercheurs de l’IMBE, et bénéficiera du contexte favorable i) au niveau
national avec la mission « Enseigner la Transition Ecologique dans le Supérieur » du MESRI
et ii) au niveau du site d’Aix-Marseille avec l’Institut Méditerranéen de la Transition
Environnementale (ITEM) fédérant les formations des sciences de la nature et des sciences
humaines et sociales autour de la transition environnementale (PhD programs, écoles
thématiques, écoles de la transition). Enfin, au niveau international, le professeur junior
pourra participer au partenariat stratégique Erasmus + co-porté par l’UMR sur la transition
écologique et la médiation scientifique et apporter ses compétences pluridisciplinaires
dans le cadre des Plans Structurants de Formation de l’IRD au bénéfice des chantiers au
Sud prioritaires de l’IMBE.

Diffusion scientifique :
Les résultats attendus devront aboutir non seulement à la production de nouvelles
connaissances scientifiques originales avec la rédaction d’articles dans des revues
internationales mais aussi à des délivrables co-construits avec les acteurs locaux en matière
de restauration et de gestion durable des agro-écosystèmes au Sud.

Science ouverte :
Aix-Marseille Université a mis en place depuis quelques années une aide afin que toutes les
publications figurent dans HAL. L’IMBE a défini des correspondants dans chacune des
équipes afin que ce travail soit effectué et que la base de données soit mise à jour en
permanence. L’ensemble des publications de l’IMBE est donc déjà répertorié dans HAL. De
plus, la direction de l’IMBE ainsi que la composante OSU Institut Pytheas aident à la mise en
place ou à l’enrichissement de base de données par les chercheurs et enseignant-chercheurs
de l’IMBE, avec notamment la participation de l’IMBE au Data Catalog de l’OSU. La création
de DMP (Data Management Plan) est également fortement incitée lors de la soumission de
projets.

Science et société :
La diffusion de l’information scientifique et du partage des savoirs avec la société pourra
s’appuyer sur la Mission Culture Scientifique et Technologique de l’IRD, travaillant
conjointement avec le professeur recruté, les enseignant-chercheurs de l’IMBE ainsi que les
enseignants du secondaire grâce à notre lien avec le Plan Académique de Formation. Nous
pourrons ainsi participer à la mise en oeuvre d’un programme de sensibilisation des jeunes
en France et dans les pays du Sud concernant les objectifs de développement durable dès la
deuxième année suivant le recrutement du professeur junior.

Indicateurs :
L’IMBE assure le suivi de l’activité de l’ensemble de ses équipes (dont fera partie le
professeur junior) à l’aide d’indicateurs basés sur l’évaluation des chercheurs IRD et/ou ceux
de l’HCERES : publications et rayonnement, colloques, activités éditoriales, activités
d’expertise, contrats de recherche, encadrement d’étudiants, reconnaissance et
rayonnement, diffusion scientifique.
De plus, l’implication du professeur junior sera aussi évaluée via sa participation aux appels
d’offres internes IMBE : AOI recherche inter-équipes et pluridisciplinaire basé sur les
thématiques des thèmes fédérateurs ou AOI financement des missions au Sud.
L’implication du professeur junior dans l’enseignement sera évaluée à travers les indicateurs
du MESRI à l’occasion de la mise en place des nouvelles maquettes de formation intégrant
des UE interdisciplinaires autour de la transition écologique.

Contact :
Pour tout renseignement, veuillez contacter la direction de l’IMBE [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].