Les incendies font partie intégrante du fonctionnement des écosystèmes, contribuant aux grand flux biogeochimiques à l’interface biosphère/atmosphère, structurant les paysage et la biodiversité, et participant à la sélection de traits fonctionnels de résistance et de régénération. La caractérisation limitée des surfaces incendiées au niveau global est restée un frein au développement de concepts génériques alors que les analyses locales des contours incendies et de la dynamique de végétation a permis de comprendre les éléments principaux régissant la structuration des communautés et des flux associés. Les avancées technologiques récentes en télédétection ont permis depuis les années 2000 d’obtenir une caractérisation spatio-temporelle des surfaces incendiées, et permettant le développement des modules d’incendie dans les modèles de dynamique de végétation globaux, et de poser les bases de la biogéographie des feux (pyrogéographie). Plus récemment, la meilleur résolution spatiale de la détection globale des incendies a permis de les caractériser non plus seulement par leur surface totale, mais par leur morphologie individuelle (base de données FRY, Laurent et al. 2018). Nous faisons ici l’hypothèse que les caractères morphologiques (surface, complexité, élongation, direction) et fonctionnels (vitesse de propagation, intensité) des incendies sont contraints par les variables climatiques et environnementales, joignant ainsi la pyrogéographie globale à la biogéographie fonctionnelle développée pour les plantes et les animaux. Le sujet de thèse vise donc à poser les bases conceptuelles de la pyrogéographie fonctionnelle en utilisant les outils de la biogéographie fonctionnelle aux données globales des incendies issues de la télédétection, en analysant les relations génériques entre les traits morphologiques et fonctionnels des incendies et les variables environnementales.

Le candidat devra principalement avoir des compétences solides en statistiques (programmation R), les connaissances théoriques, conceptuelles et statistiques en biodiversité et écologie des communautés basés sur les traits fonctionnels. Des compétences en Système d’information geographique (Qgis, Arc Gis, Raster R cran), et manipulation des bases de données globales de telédétection (MODIS incendie, et indices de végétation), et de climat (données CRU). une excellent capacité de communication orale et écrite (en Anglais) et aussi un pré requis.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].