Plusieurs positions (master et Doctorat) sont actuellement ouvertes dans l’équipe de phylogénomique végétale au sein du groupe « Plant Ecophysiology and Evolution », Université du Guangxi, Nanning, Chine.
Pour candidater, merci de contacter Joeri Sergej Strijk ([email protected]), en joignant un curriculum vitae, une lettre de motivation soulignant l’adéquation de votre formation avec les profils proposés (voir ci-dessous), et les noms et informations de contact de 3 références (en anglais).

Nous cherchons des candidat(e)s qualifié(e)s et motivé(e)s pour développer leur connaissances et compétences autour de l’évolution et de la biogéographie des plantes ligneuses tropicales.
La date limite pour candidater est le 31 mars 2016, pour un début de contrat en septembre (il n’est donc pas nécessaire d’avoir déjà soutenu son Master pour candidater au Doctorat, mais les diplômes nécessaires devront être obtenus pour le début du contrat). Les candidats idéaux auront suivi avec succès un cursus en évolution, incluant l’utilisation de méthodes de biologie moléculaires (phylogénie, NGS) et de biogéographie. Notre équipe développe actuellement plusieurs projets de recherche autour de l’évolution, la biogéographie et la biodiversité des arbres du Sud-Est asiatique et de l’océan indien. Pour l’obtention des données moléculaires, nous privilégions le séquençage de chloroplastes complets par « genome skimming », d’autres approches complémentaires pouvant être utilisées en fonction des compétences des candidats retenus et des besoins des projets. Le College of Forestry possédant un herbier et l’équipe disposant d’accès aux différents herbiers de la région, les projets impliquant une partie d’études morphologiques sont possibles.
Nous nous concentrons actuellement sur 3 familles asiatiques hyper-diverses (Fagaceae, Lauraceae, Dipterocarpaceae). Les candidats retenus développeront un sujet de recherche soit sur les Lauraceae, soit sur les Dipterocarpaceae, sur des problématiques localisées en Asie ou dans l’Océan Indien, et seront associés aux travaux sur les autres familles.

Les Dipterocarpaceae sont des grands arbres à feuilles persistantes des régions tropicales, principales composantes des forêts pluviales d’Asie du Sud-Est. On les rencontre principalement dans les forêts pluviales des basses terres de la péninsule indo-malaise. La famille comprend environ 400 espèces et 32 genres, avec 4 genres (Shorea, Hopea, Dipterocarpus et Vatica) totalisant 350 espèces. Bien qu’intensivement plantées pour leur bois dans toute l’Asie du sud-Est, les patrons et les processus évolutifs de la famille restent largement inconnus. Pourtant, de part leur large répartition et leur importance écologique, les changements géologiques et climatiques du Tertiaire et du Quaternaire ont directement impactée la diversité de la famille. Un large échantillonnage est actuellement en constitution à travers les régions d’occurrence de la famille, sur lequel le candidat pourra se baser pour développer son projet de recherche. Celui-ci pourra concerner aussi bien un genre particulier ou répondre à des questions plus globales au niveau familial, et utiliser des méthodes moléculaires ou morphologiques (voir ci-dessus).

Contrairement à la plupart des autres familles divergeant à la base des angiospermes, les Lauraceae sont très riches en espèces, avec plus de 3000 espèces d’arbres occupants les forêts humides des régions tropicales et tempérées chaudes, dans lesquelles ils représentent une composante structurelle et évolutive importantes. Un des centres de diversité pour la famille se situe dans le Sud-Est asiatique, où plusieurs espèces sont utilisées pour leurs bois, mais aussi leurs huiles essentielles (par exemple Cinnamomum, Laurus, Persea). Malgré leur abondance et leur large occurrence, les Lauraceae restent mal connus et difficiles à identifier en raison d’une absence de caractères végétatifs clairs, et de caractères floraux difficiles à évaluer, ce qui empêche une délimitation claire des genres et la construction de classifications congruentes. De plus, de part leur large distribution mondiale, ils représentent d’excellents modèles pour tester différentes hypothèses biogéographiques à large échelle spatiale, mais aussi temporelles. En se basant sur un large échantillonnage des espèces asiatiques déjà acquis, et sur les collaborations établies par l’équipe pour compléter l’échantillonnage « hors Asie », le candidat pourra développer un projet questionnant la biogéographie, la diversité génétique, l’évolution et la taxonomie de la famille, ou d’un ou plusieurs genres.

Les projets de recherche se répartiront entre l’échantillonnage dans les Arboretums/Jardins Botanique, mais aussi dans les Réserves Naturelles asiatiques, les travaux de laboratoire, les analyses et la communication des résultats (publications et conférence nationales et internationales).

Informations pratiques
Les candidats retenus seront inscrits au Doctorat ou au Master de l’Université du Guangxi, bénéficieront d’un logement sur le campus, d’un salaire suivant la grille de l’Université et de la gratuité des frais d’inscriptions à l’Université du Guangxi.
L’équipe est actuellement en discussion avec l’Université afin de couvrir les frais d’installation (billets d’avion) et de visas. La durée des contrats est de 4 ans pour le Master et pour le Doctorat, incluant 1 an pour l’apprentissage du chinois et la définition du projet.
Les candidats retenus seront incités à candidater pour l’obtention de bourses de recherche de la Province du Guangxi et de la RPC. Toutefois, le financement des besoins de séquençage pour chacune des familles est acquis. Le reste des frais de recherche seront pris en charge par l’encadrant.

Informations générales
Notre groupe de recherche fait parti du Collège de Foresterie, au sein du State Key Laboratory of Conservation and Utilization of Subtropical Agro-bioresources, qui héberge une large gamme de laboratoire et d’équipes de recherche. Nous sommes situés au centre du grand campus de la ville de Nanning, comprenant plusieurs logements faciles d’accès et de commodités sur le campus. Les candidats au Master et au Doctorat feront partis d’une équipe en développement comprenant des chercheurs chinois et étrangers, permettent un environnement de recherche créatif et stimulant.
La maitrise du chinois n’est pas nécessaire ; la langue de travail dans notre groupe est l’anglais.
L’Université du Guangxi (>30000 étudiants) à Nanning fait partie du National 211 University Scheme of China (http://en.wikipedia.org/wiki/Project_211) et a vocation à devenir un carrefour majeur de la recherche en Chine. Nanning forme la porte d’entrée naturelle de l’Asie du Sud-Est, la frontière vietnamienne se situant à environ 300km à l’ouest, des vols internationaux directs connectant la ville aux principales villes d’Asie.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].