La biodiversité des zones humides (prairies inondables, canaux des marais, …) est liée au régime d’inondation des habitats. Cette affirmation pleine de bon sens n’a été encore que très peu précisée et mise à l’épreuve des faits. Des pans entiers de connaissances restent à explorer avec des questions aussi bien
1- fondamentales sur l’écologie des espèces et sur les interactions des effets des variables environnementales entre elles
2- appliquées : quelle gestion du régime hydriques, et pour quel(s) critère(s) de la biodiversité ?

Ce stage contribuera à un projet dédié à la compréhension des patrons de biodiversité en zones humides, développé en partenariat avec une partenaire gestionnaire. Trois années de données terrain relatives aussi bien i) à différentes composants de la biodiversité (végétation, macro-invertébrés aquatiques, odonates adultes, poissons, écrevisses, limicoles) dans les prairies inondables et les canaux de marais sont disponibles ainsi ii) qu’une batterie de paramètres environnementaux caractérisant les stations de suivi de terrain et notamment leur régime hydrique.

Pendant son stage, et en étroite concertation avec l’équipe de recherche impliquée sur le projet, l’étudiant s’attachera à répondre aux questions suivantes :
– quelles sont les caractéristiques du régime hydriques (durée d’inondation, hauteur, variation, …) qui sont effectivement déterminantes pour la diversité spécifique et pour les cortèges d’espèces considérées comme typiques des habitats humides ou inondables ? Quelle faisabilité pour y accéder (notion de proxy et corrélation entre variables environnementales)
– quelle(s) relation(s) peut-on mettre en évidence entre les variables de l’environnement et les patrons (niveaux de diversité ; types de cortèges dans les communautés, ..) ? sont elles identiques entre groupes taxonomiques ?

Ce sujet de stage de master 2 contribuera ainsi de façon significative à la compréhension des patrons de la biodiversité en zones humides et aux connaissances nécessaires pour la gestion de cette biodiversité.

Ce stage peut etre réalisé en étant basé à Rennes ou à Clermont Ferrand. Quelques périodes de travail de terrain dans le Marais poitevin sont prévues.

Ce sujet de stage contribuera à un projet de recherche en cours depuis 3 années, en étroite collaboration avec l’Etablissement Public du Marais Poitevin et les membres de l’unité impliqués.

Publications significatives dans le domaine:
Paillisson et al.. 2014. Démarches pour le suivi de la biodiversité en relation avec la gestion de l’eau, pp153-181 In Aidoud A, Bonis A., Clément N, Hubert-Moy L., Paillisson J-M. & Bouzillé J-B (2014), Ecologie des zones humides, Lavoisier coll Tec & Doc

Gerstner et al. 2014. Effects of land use on plant diversity – A global meta-analysis. J. Appl; Ecol. 51, 1690–1700

Garssen et al. 2015. Riparian plant community responses to increased flooding: a meta-analysis. Global Change Biology (2015) 21, 2881–2890

Encadrants (s) :
Anne Bonis, J-Marc Paillisson, Olivier Gore et Benjamin Bergerot
UMR 6553 ECOBIO (Rennes) et UMR 6042 GEOLAB (Clermont Ferrand)
Contact : [email protected], tel: 04 77 34 68 22

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].