Localisation: INRAE, UR EFNO, Domaine des Barres, 45290 – Nogent-sur-Vernisson

Encadrant : Nathalie KORBOULEWSKY, Directrice de recherche INRAE

Lieux du stage : INRAE, UR Ecosystèmes Forestiers, Domaine des Barres, 45290 – Nogent-sur-Vernisson

Durée : autour de janvier à juin 2022

Contact : Nathalie KORBOULEWSKY, INRAE, UR Ecosystèmes Forestiers, Domaine des Barres, 45290 – Nogent-sur-Vernisson. Tel. : 02 38 95 03 55 ; [email protected]

Contexte :
La région Centre Val de Loire compte de nombreux peuplements de chênes et de pins, parfois en mélange. Ces peuplements sont une ressource économique importante mais sont soumises à des dépérissements plus ou moins importants. Ils sont souvent rencontrés sur des sols présentant des engorgements temporaires en eau en hiver et au printemps. Mais ces sols sont sableux et drainants en surface et par suite, ils peuvent devenir très secs en été. Les changements actuels de climat montrent une pluviométrie quasi constante, voire un peu renforcée en hiver ou au printemps, mais une très forte augmentation des températures (+0.6°C tous les dix ans, poste météorologique INRAE de Nogent-sur-Vernisson) résultant en des sécheresses accrues. Pour faire face à ces conditions contraignantes, une gestion des peuplements en mélange, avec une autre essence plus frugale et qui pourrait réduire le stress hydrique estival des chênes en mélange, est parfois envisagée. C’est le cas du pin sylvestre en forêt d’Orléans.

Les conséquences des derniers étés chauds et secs sont mesurables sur le fonctionnement hydrique des arbres mais aussi sur d’autres paramètres. Ainsi, des effets sur le cycle du carbone et des nutriments peuvent se révéler importants.

Objectif du stage : La principale question soulevée par ce stage est de savoir si le mélange modifie les stratégies nutritionnelles des arbres, et si un ou les 2 espèces bénéficient du mélange pour sa nutrition minérale. La seconde question est de relier ces diagnostics foliaires aux conditions locales de compétition et au dépérissement des arbres.

Contenu du stage/tâches à réaliser : Le projet reposera sur le dispositif OPTMix (Oak Pine Tree Mixture, https://optmix.inrae.fr/). Le travail du stagiaire sera de participer aux collectes mensuelles de litière, de traiter (tri, séchage, pesées, broyage) les échantillons de litière récoltés sur le dispositif dans des peuplements purs et mélangés de chênes sessiles et de pins sylvestre. Les analyses chimiques sont par contre faites en sous-traitance. Les résultats concernant les données dendrométriques et de dépérissement ont été déjà acquises et seront à confronter aux données du stage. Ainsi, l’étudiant testera à l’aide de modèles statistiques l’effet du mélange et des conditions climatiques sur la nutrition minérale des arbres : diagnostic foliaire, taux de retranslocation des nutriments, effet des facteurs.

Conditions particulières :
Ce travail peut faire l’objet d’un ou 2 stages de M2, ou être couplé à un ou plusieurs stages de M1. L’idée est d’avoir une petit groupe d’étudiants sur des sujets similaires ou proches afin d’avoir une entre-aide et une stimulation scientifique (cf autres sujets proposés).

Conditions matérielles : Possibilité de logement sur place (100 € par mois). Gratification selon réglementations en vigueur.
Rémunération : environ 550€/mois

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].