Projet P2C – La plante : pilote de la capture et du transfert de Carbone vers le sol des prairies de plaine

Le post-doctorant prendra part à un projet financé par l’ADEME (Projet R&D Reacctif 2) impliquant l’UMR EVA (INRA – Université de Caen Basse-Normandie), UMR EEF (INRA – Université de Lorraine), l’UREP (INRA Clermont- Ferrand), 3 Parcs Naturels Régionaux (le PNR du Perche, le PNR Normandie-Maine et le PNR de Lorraine) ainsi que l’institut de l’élevage (IDELE). Le post doctorant sera amené à travailler avec tous les partenaires du projet et sera basé à l’UMR EVA (Université de Caen Basse-Normandie).
La séquestration du carbone (C) par les sols est le principal mécanisme permettant l’atténuation des émissions des gaz à effet de serre (GES) par le secteur agricole. Les prairies (40 % de la SAU en France) peuvent constituer soit des sources soit des puits de C en fonction de la gestion et de la fertilité des sols et constituent donc des enjeux forts dans l’atténuation du changement climatique.

Centré sur les prairies fauchées de plaine, le projet P2C (https://ent.normandieuniv.fr/filexget?k=aBV8sR4rMFVJfr4cMA4) se fixe trois objectifs principaux 1) Evaluer les stocks de C dans des sites pédoclimatiques contrastés, 2) Identifier les facteurs de modulation (composition floristique, fonctionnelle, pratiques agricoles) des stocks et des capacités de transfert du C au sein des trois territoires 3) Identifier des indicateurs (floristiques, fonctionnels ou pédologiques) de capacité de stockage et de transfert de C.
Le post-doctorant sera chargé notamment de l’organisation et de la réalisation d’une campagne de terrain sur les trois PNR. Les stocks de C seront évalués sur un ensemble de parcelles pour lesquelles seront documentées les pratiques de gestion, via une enquête agricole et pour lesquelles les stocks de C (C total et matière organique – MO– du sol et des compartiments racinaires et aériens de la végétation) seront quantifiés. Afin d’identifier les facteurs de modulation des stocks et des capacités de transfert du C au sein de chaque territoire, les communautés
végétales seront identifiées par des relevés floristiques et par leur fonctionnement grâce à la mesure de traits fonctionnels des espèces végétales dominantes. Le post-doctorant sera en charge de l’analyse statistique des données et devra s’impliquer dans la valorisation des résultats (rédaction des publications, présentation des résultats à des rencontres scientifiques et de vulgarisation).

Compétences requises :
Le candidat doit avoir obtenu un doctorat en écologie et/ou agronomie et doit posséder de bonnes compétences en botanique et statistiques (logiciel R). Il devra avoir une expérience de terrain et une aptitude à la communication et au travail en équipe. Il doit avoir des qualités l’organisation, de synthèse et d’analyse pour conduire son projet depuis la mise en place de la campagne de terrain jusqu’à la valorisation des résultats. Le candidat doit posséder le permis B.

Prise de fonction souhaitée : Février 2015.

Lieu d’affectation :
UMR 950 INRA-Unicaen « Écophysiologie Végétale, Agronomie & nutritions NCS » (EVA)
Université de Caen Basse-Normandie
Esplanade de la Paix- CS 14032 –
F 14032 Caen Cedex, France
http://w3.rennes.inra.fr/umreva/

Pour candidater :
Pour postuler, merci d’envoyer au plus tard le 14 décembre, un CV, une lettre de motivation ainsi que les noms et coordonnées de personnes référentes par courriel aux deux adresses ci-dessous (avec en sujet de courriel « Postdoc P2C »):
– Annette Morvan-Bertrand ([email protected])
– Servane Lemauviel-Lavenant ([email protected])

Les entretiens des candidat(e)s présélectionné(e)s auront lieu du 15 au 18 décembre 2015 ou du 4 au 8 janvier 2016.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].