Thématique : La régulation du processus de rhizodéposition est peu connue, et pourrait être un levier de pilotage des communautés microbiennes des sols pour une amélioration de la fertilité biologique du sol permettant in fine d’améliorer rendement et qualité des produits récoltés. Le chercheur aura pour mission de caractériser les liens trophiques et signalétiques déterminant les interactions entre légumineuses et microorganismes du sol via l’analyse (i) des processus écophysiologiques modulant les flux d’éléments générés par la plante vers la rhizosphère et (ii) leurs variations génétiques et environnementales. En collaboration avec les écologues microbiens, l’impact des rhizodépots sur la diversité des communautés microbiennes telluriques et sur leurs fonctionalités sera évalué.
How the process of rhizodeposition is regulated is little known. This could constitute a lever for managing the soil microbiote towards the improvement of soil biological fertility, ultimately improving yield and quality of plant harvested products. The researcher will characterize the trophic and signaling links involved in the legumes – soil microorganisms interactions via the analysis of (i) the eco-physiological processes modulating the flow of elements generated by the plant towards the rhizosphere and (ii) their variations, either genetic or environmental. In collaboration with microbial ecologists, the impact of rhizodeposits on the diversity and functionalities of soil microbial communities will be evaluated.

Compétences : Les compétences recherchées concernent le fonctionnement des plantes et de la rhizosphère. Une formation en écophysiologie ou en physiologie végétale est souhaitée, ainsi qu’un goût pour les approches pluridisciplinaires.
Requested skills concern plant and rhizosphere functioning. Solid knowledge in ecophysiology / plant physiology, and a strong taste for multidisciplinary approaches are desirable.

Formation : « Doctorat ou équivalent. La maîtrise de l’anglais est souhaitée ainsi qu’une expérience internationale de longue durée : les lauréats qui n’en auraient pas encore eu devront réaliser un séjour à l’étranger à l’issue de l’année de stage ».
PhD or equivalent degree is mandatory. Proficiency in English is desirable as well as long-term international experience: the laureates who have not yet had one will have to spend a stay abroad at the end of the internship year.

Positionnement : Les activités du CR seront conduites à l’INRA de Dijon, au sein de l’équipe EcoLeg (Ecophysiologie des Légumineuses) du pôle GEAPSI de l’UMR Agroécologie. Les objectifs finalisés de ce pôle sont d’étudier les déterminismes génétiques et environnementaux de l’adaptation des légumineuses aux contraintes environnementales -dans un contexte de changement climatique- pour la production de différents services : agricoles, environnementaux et alimentaires.
Le CR bénéficiera des compétences en écophysiologie végétale, génétique, écologie microbienne des autres chercheurs de l’UMR ainsi que des plateformes de marquage isotopique, de phénotypage, et d’écologie microbienne de l’UMR Agroécologie et de métabolomique de l’INRA.

Adresse du site Web de l’unité : https://www6.dijon.inra.fr/umragroecologie

Contacts :
[email protected] Directeur adjoint de l’UMR Agroécologie, responsable du pôle GEAPSI
[email protected] Responsable de l’équipe « Ecophysiologie des Légumineuses »

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].