Un poste de doctorat et un de maîtrise sont disponibles dans le contexte d’un projet collaboratif sur les feedbacks entre les épidémies de livrée des forêts et les communautés d’arthropodes du sol, et sur leur rôle dans la structuration des réseaux trophiques bruns et la succession forestière.

L’étudiant(e) au doctorat fera le suivi des taux de mortalité des chenilles dans la canopée et dans la strate de régénération pour identifier les ennemis naturels de la livrée et pour tester si ils stabilisent les populations ou accentuent les épidémies. Un suivi des macroarthropodes du sol et de la décomposition de la litière tout au long du cycle des épidémies permettra de tester les effets des épidémies sur les réseaux trophiques bruns et des feedbacks potentiels sur les populations des prédateurs de la livrée.

L’étudiant(e) à la maîtrise mesurera les apports au sol en nutriments et en lumière tout au long du cycle épidémique et les mettra en relation avec la chimie du sol et la croissance des gaules en sous-bois afin de tester les effets sur la compétition entre les essences arborescentes et la sur la succession forestière.

Les candidats se joindront à une équipe dynamique pluridisciplinaire de chercheurs de Concordia, UQAM et UQAT (Québec, Canada) et seront membres du CEF (www.cef-cfr.ca). Ils participeront à des travaux de terrain dans la forêt boréale du nord du Québec et dans la forêt feuillue du sud; les techniques utilisées inclueront l’ascension dans les arbres, l’identification des arthropodes, la mesure de la respiration microbienne et des analyses chimiques.
Pour plus d’information, SVP contacter Emma Despland ([email protected]), Benoit Lafleur ([email protected]), Tanya Handa ([email protected]) ou Jean-Philippe Lessard ([email protected]).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].