Offre de stage de Master 2 – Projet Coolschools

Contexte du stage
La végétalisation des cours d’école est une pratique qui se multiplie dans de nombreux pays (France, Belgique, États-Unis, Afrique du Sud, etc.) et des programmes d’actions ainsi que des réseaux d’acteurs se mettent en place pour leur développement. Depuis 2017, la Ville de Paris s’est engagée à transformer les cours de récréation de ses écoles et collèges en « oasis » pour lutter contre l’effet d’îlot de chaleur urbain et l’imperméabilisation des sols dans le cadre de sa stratégie de résilience (Ville de Paris, 2020). Les effets de ces opérations sur la biodiversité ont, en revanche, peu fait l’objet de réflexions. Or, plusieurs études (Beninde et al., 2015 ; LaPoint et al., 2015 ; Madre et al., 2014) ont montré que la création de micro habitats pouvaient faciliter l’installation et le déplacement d’espèces diversifiées dans les milieux urbains denses.
Le stage proposé s’inscrit dans un projet de recherche européen Coolschools (2022-2024) sur la végétalisation des cours d’écoles analysées à travers différentes approches complémentaires et interreliées (occupation du sol, biodiversité, santé, culture, gouvernance, éducation). Les chercheurs des UMR LADYSS et LIED travaillent plus spécifiquement sur l’effet de ces opérations de végétalisation et des pratiques d’entretien sur la biodiversité. Le/la stagiaire bénéficiera de l’expérience de l’équipe impliquée depuis trois ans sur ce sujet, dans le cadre des expertises territoriales réalisées dans le Master Espace & Milieux : territoires écologiques de l’Université de Paris.

Objectifs et méthodes
Le stage vise à déterminer si la densité et la diversité des espèces animales présentes dans les cours d’écoles sont fonction d’un degré de végétalisation, de minéralisation et/ou de pratiques d’entretien. Pour cela, la/le stagiaire devra :
– réaliser des inventaires floristiques et faunistiques (notamment entomologiques; parapluie japonais avec des identifications sur place et/ou en laboratoire, observations directes) dans 10 cours d’écoles à Paris et si possible à Bruxelles au printemps 2022 ;
– évaluer les pratiques d’entretiens des espaces végétalisés dans les cours d’écoles par les différents usagers/gestionnaires à travers un court questionnaire mensuel à l’aide d’agents et d’usagers référents dans les écoles et de l’équipe d’encadrement du stage ;
– analyser les données collectées pour répondre aux objectifs du stage.

Calendrier
Mars/avril : début du stage,
Avril : revue de la littérature, vérification et adaptation des protocoles existants,
Mai/juin/juillet : terrains, identifications, saisie des données,
Août/septembre : analyses et rédaction.

Profil
Master 2 en écologie,
Autonomie, esprit d’initiative,
Facilités organisationnelles, analytiques et rédactionnelles,
Connaissance de l’entomofaune.
Compétences en écologie et statistiques nécessaires, SIG et enquêtes un plus.

Modalités pratiques
6 mois de gratifications de stage, frais de mission/déplacement pris en charge par le laboratoire.
Accueil à l’UMR Ladyss et l’UMR Lied, Campus des Grands Moulins, Université de Paris.
Encadrantes du stage : Sarah Bortolamiol, Céline Clauzel, Nathalie Blanc
Pour candidater, merci d’envoyer un CV et une lettre de motivation avant le 15 janvier à [email protected] ; [email protected] ; [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]; [email protected]; [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].