Nous sommes à la recherche d’un(e) étudiant(e) pour un projet de doctorat portant sur les effets de la sylviculture en forêt mixte sur la régénération, la structure et la composition des peuplements, et les communautés végétales de sous-bois.

Contexte et problématique
La forêt mixte, i.e. la forêt dominée par des peuplements constitués d’un mélange d’essences feuillues et résineuses, couvre environ 30% du domaine forestier québécois Ces peuplements sont généralement considérés plus productifs que les peuplements dominés par une seule espèce. Une plus grande fertilité des sols et une plus grande complémentarité (i.e. séparation des niches ou facilitation) entre espèces compagnes expliqueraient cette plus grande productivité. Par ailleurs, il a été suggéré que les peuplements mixtes sont plus résilients que les peuplements purs face aux changements climatiques et aux perturbations naturelles (épidémies d’insectes et feux de forêt). Leur maintien constituerait donc un facteur de protection des paysages forestiers contre les fluctuations environnementales.
En dépit des contraintes opérationnelles et des défis associés à l’aménagement des peuplements mixtes, les éléments énumérés ci-haut militent fortement pour le maintien de peuplements et de paysages forestiers constitués de mélanges d’essences feuillues et résineuses et le développement d’approches sylvicoles favorisant la mixité des peuplements forestiers.
Bien que les dernières décennies aient été témoins d’une augmentation de l’intérêt pour l’application de pratiques forestières alternatives à la coupe totale en forêt boréale mixte, peu de projets de recherche ont investigué les effets à long terme de la coupe partielle. La dynamique des peuplements mixtes composés de feuillus (courte durée de vie, croissance rapide et intolérantes à l’ombre) et de conifères (longévives, croissance lente et tolérantes à l’ombre) génèrent conditions structurales et compositionnelles favorables à l’application de la coupe partielle. Parce que les composantes feuillues et coniférienne arrivent à maturité à différents moments, les coupes partielles adaptatives ont le potentiel d’augmenter la productivité des peuplements. Nos questions de recherches portent donc sur les effets de la coupe partielle sur la dynamique de régénération, la structure et la composition des peuplements et les communautés végétales de sous-bois.

Date de commencement : Aussitôt que possible.

Lieu : L’étudiant(e) sera basé(e) à l’Institut de recherche sur les forêts (IRF; http://www.uqat.ca/programmes/irf/), au campus de l’UQAT à Rouyn-Noranda. Néanmoins, ses travaux de terrain se dérouleront à la Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (http://ferld.uqat.ca/), où il(elle) sera hébergé(e) durant cette période. Par ailleurs, l’étudiant(e) sera membre de la Chaire en aménagement forestier durable (http://chaireafd.uqat.ca/) et du Centre d’étude de la forêt (http://www.cef-cfr.ca/). L’équipe de l’IRF est dynamique et offre un environnement de qualité aux étudiants, alors que la ville de Rouyn-Noranda est très active culturellement et offre une grande qualité de vie grâce à ses attraits touristiques (Festival du cinéma, Festival de musique émergeante, Festival des guitares du monde…) et activités de plein air (randonnée, camping, canot, ski, raquette…) (http://www.ville.rouyn-noranda.qc.ca/; http://tourismerouyn-noranda.ca/).

Financement : Bourse de 20 000$/année pour 3 ans.

Pour postuler : Faire parvenir par courriel votre curriculum vitae, une lettre de motivation, vos relevés de notes et le nom de deux références à l’attention de Benoit Lafleur ([email protected]).

Les personnes intéressées doivent faire parvenir leurs documents d’ici le 31 octobre 2017.

Benoit Lafleur, professeur
Centre d’étude de la forêt (http://www.cef-cfr.ca/index.php?n=Membres.BenoitLafleur)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].