Sujet : Évolution des plantes adaptées aux conditions extrêmes des marées d’eau douce.

Description du projet

Les estuaires d’eau douce sont un des écosystèmes les plus productifs, densément peuplés et menacés de notre planète. La présence de grandes marées (>2 m), l’eau turbide et la faible salinité a favorisé l’évolution d’espèces et de variétés végétales endémiques (qu’on ne retrouve nulle part ailleurs). Cette flore est menacée par les changements climatiques et l’étalement urbain. Plusieurs de ces endémiques ont donc un statut de conservation ou sont présentement en évaluation. Toutefois, plusieurs taxons font l’objet de controverses taxonomiques qui complexifient les efforts de conservation.

Notre projet vise à établir un cadre taxonomique robuste pour appuyer la conservation de cette flore unique. En combinant études sur le terrain, analyses phylo-génomiques et en jardin commun, nous allons étudier la spéciation, la phylogéographie et l’évolution des endémiques d’estuaire d’eau douce. Plusieurs projets sont disponibles, portant sur différentes familles de plantes à fleurs (Apiaceae, Asteraceae, Cyperaceae, Gentianaceae, Lamiaceae…), selon les intérêts des candidats.

Supervision: Étienne Léveillé-Bourret (Université de Montréal: UdeM)
Principal collaborateur: Robert Naczi (New York Botanical Garden)
Début du projet: à discuter

Nous recherchons idéalement une étudiante ou un étudiant au doctorat, mais sommes ouverts aux candidatures de maîtrise. Nous encourageons tout particulièrement les femmes, les autochtones, les individus de toutes origines, LGBTQ+ ou avec des handicaps à postuler.

Conditions d’admissibilité
• Intérêt marqué pour la botanique ou la conservation de la biodiversité
• Engagement à postuler pour l’obtention de bourses d’appoint (FRQNT, CRSNG, IRBV, UdeM)
• Excellente communication orale et écrite (français et anglais)
• Expérience en taxonomie, génétique des populations ou écologie végétale un atout
• Idéalement, être en mesure de participer à la saison de terrain de l’été 2022 (août et septembre)
Avantages
• Bourse d’études de 15,000$/an pour 4 ans (2 ans pour une maîtrise) + support financier additionel avec des assistanats d’enseignement
• Conditions de travail flexibles (horaires flexibles, travail à distance, etc.)
• Nous sommes situé sur le site du majestueux Jardin botanique de Montréal
• L’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) est un des plus importants pôles de recherche en botanique du Canada (plus de 21 chercheurs, >100 étudiants et postdocs)

Nous évaluerons les applications jusqu’à ce que le poste ait été comblé.

Pour poser votre candidature, veuillez faire parvenir une lettre expliquant vos intérêts, un CV, un relevé de notes, ainsi que les coordonnées de deux références à : Étienne Léveillé-Bourret ([email protected])

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].