Lieu de stage :
CEFE – CNRS UMR 5175
1919, route de Mende
34293 MONTPELLIER CEDEX 5

Encadrants :
– Michael STAUDT ([email protected]) et Juliane DAUSSY ([email protected])
– Collaborateurs externes : Benjamin LOUBET et Raluca CIURARU (UMR ECOSYS, INRA AgroParisTech)

Durée de stage : 6 mois sur la période mars – août

Contexte :
La végétation terrestre relâche dans l’atmosphère une large variété de petites molécules très volatiles appelées Composés Organiques Volatils (COV). Ces composés permettent à la plante d’interagir avec son environnement (animal, végétal ou abiotique) et sont impliqués dans des réactions chimiques atmosphériques qui vont conduire à la production de gaz à effet de serre et d’aérosols organiques secondaires (AOS). Les COV impactent donc la qualité de l’air et sont également des acteurs potentiels du changement climatique, caractérisé par l’augmentation de la concentration en CO2 et de la température dans l’atmosphère. A ce jour, le degré d’implication des COV dans le changement global et l’importance du feed-back de ce dernier sur les émissions volatiles restent encore à déterminer.
Dans le bassin méditerranéen, les écosystèmes forestiers de chênes à feuilles persistantes tels que le chêne vert (Quercus ilex) sont reconnus comme étant les plus grands émetteurs de COV. Le feuillage de cette essence libère principalement des monoterpènes, qui jouent probablement un rôle dans la résistance contre les stress abiotiques, mais aussi des sesquiterpènes, qui sont quant à eux impliqués dans les relations trophiques. Etant des composés très réactifs, leur temps de vie dans l’atmosphère est généralement court. Par conséquent, il est difficile d’estimer les flux de COV à l’échelle régionale et globale.
Dans le but d’établir de nouvelles références sur les émissions de COV par les forêts de chêne vert (Quercus ilex), ce stage propose d’étudier in natura les émissions volatiles de la forêt de Puechabon (http://puechabon.cefe.cnrs.fr/) via une méthode directe de mesure des flux par « Eddy Covariance (EC) » complété par des études en laboratoire sous conditions contrôlées de l’impact des facteurs du changement climatique sur les émissions de COV.

Ce stage s’inscrit dans deux programmes de recherches :
– ODORSCAPE (ANR) : (https://www6.inra.fr/odorscape/Le-Projet)
– COV3ER (ADEME) : (https://www6.versailles-grignon.inra.fr/ecosys/Recherche/Projets/COV3ER)

Programme de stage :
L’étudiant(e) participera à :
– La mise au point et l’optimisation des dispositifs expérimentaux en laboratoire et en forêt pour la mesure de gaz traces au niveau du sol, des troncs et des branches.
– La mise en place des expériences en serre et laboratoire pour examiner les effets court et long-terme des variations de température et de CO2 sur les émissions de COV.
– La mise en place des expériences en forêt sur le site expérimental forestier à Puechabon (30 km nord-ouest de Montpellier). Le/la stagiaire assurera la mise en place des diverses chambres de mesures et aidera également à la mesure des flux de COV à l’échelle du couvert, réalisée en collaboration avec des partenaires INRA.
– L’analyse des prélèvements de COV par chromatographie en phase gazeuse avec spectromètre de masse sur la plateforme d’analyse chimique du laboratoire.

Profil recherché :
Cette proposition s’adresse aux étudiants en Master pro/recherche de l’université et des écoles d’ingénieurs qui cherchent un stage de 6 mois dans le domaine de la chimie et de l’environnement.
Le/la stagiaire devra avoir la volonté de travailler avec des instruments et appareils analytiques et avoir le sens du « bricolage » pour la mise en place des dispositifs de mesures (assemblage d’enceintes dynamiques, tubes, pompes, filtres, IRGA etc.).
Un permis de conduire classe B (min. 2 ans) est souhaitable pour pouvoir conduire les voitures de service.

Merci d’envoyer CV et lettre de motivation à : [email protected] et [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].