Résumé du sujet :
Ce stage a pour objectif d’étudier la structuration de la biodiversité en milieu urbain. Il s’appuie sur un programme en cours qui vise plus particulièrement à évaluer si les rues les mieux connectées dans la matrice paysagère présentent une biodiversité plus importante.
Le modèle d’étude retenu dans le cadre de ce stage est le groupe taxonomique des gastéropodes terrestres. C’est un groupe peu étudié en région méditerranéenne et notamment dans les zones urbanisées. Le stage se déroulera à Aix-en-Provence dont les rues à échantillonner seront, au préalable, déterminées à l’aide des modèles de réseaux. Au sein des rues, la malacofaune sera inventoriée dans des habitats représentatifs : les pieds d’arbre et d’autres habitats adjacents comme les talus ou les haies.
Le stage visera d’abord à dresser un premier bilan de la richesse spécifique et de l’abondance de la malacofaune dans le réseau viaire aixois. Il cherchera ensuite mettre en évidence les facteurs explicatifs des patrons de biodiversité observés en fonction des contextes échantillonnés. Dans ce cas, nous considérerons cette biodiversité comme la résultante, (i) à l’échelle locale de facteurs d’aménagement intrinsèques à la rue et au réseau arboré (apport de terre lors de la plantation/ terre in situ, présence-absence d’arrosage, piétinement…), (ii) à l’échelle du quartier de la présence et de la distribution des divers espaces à caractère de nature (ECN) et de leurs caractéristiques (type, taille, répartition, connectivité). L’analyse de la relation entre la composition spécifique des pieds d’arbres et habitats adjacents et les facteurs précédents nous permettra alors d’appréhender la contribution relative des aménagements et de la gestion à l’échelle locale par rapport aux facteurs de sélection impliqués à l’échelle du quartier (connectivité, matrice…). Ce stage sera conduit en parallèle d’un autre stage proposé sur la biodiversité végétale des pieds d’arbres dans le réseau viaire aixois (Quelle est l’influence de la morphologie urbaine sur la diversité floristique des rues ? Une étude de la flore spontanée des pieds d’arbres d’alignements de la ville d’Aix) avec lequel une comparaison pourra être menée.

Compétences requises de l’étudiant :
– Connaissances naturalistes ou intérêt pour la malacologie
– Rigueur scientifique pour l’acquisition et le traitement des données
– Savoir conduire un plan d’échantillonnage
– Maitriser les indices de similarité et de diversité ainsi que les analyses multivariées.

Activités assurées par l’étudiant :
L’étudiant devra échantillonner les pieds d’arbres et les habitats adjacents, trier et déterminer les escargots présents afin de mesurer la richesse spécifique et l’abondance.
La richesse spécifique et l’abondance seront comparées entre les rues en fonction de la morphologie urbaine à travers des calculs d’indices de similarité et diversité, ainsi que par des analyses multivariées. D’autres observations relevées sur le terrain seront mobilisées comme variables explicatives de la diversité observée.

Programme(s) de recherche dans le cadre duquel/desquels ce stage est effectué :
AO BAUM (Biodiversité Aménagement Urbain et Morphologie)_Projet BioRev-Aix « Biodiversité et réseau viaire à Aix en Provence » 2020-2023

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].