Titre : Effets directs et indirects des cerfs sur les processus du cycle de l’azote et les communautés microbiennes dans les forêts de Haïda Gwaii / Direct and indirect effects of deer on nitrogen cycling processes and microbial communities in the forests of Haida Gwaii

Dans le cadre d’un projet de collaboration France-Canada, une bourse de thèse sera financée à partir de cet automne pour étudier les effets indirects de la présence de fortes populations de cervidés sur l’écologie du sol. Ce travail s’inscrit dans un projet à long terme http://rgis.cefe.cnrs.fr/ mettant à profit une expérience grandeur nature résultant de l’introduction de cerfs sur un archipel canadien dépourvu de grands herbivores. La présence d’îles avec et sans cerfs nous a permis de montrer comment, en l’absence de carnivores et de chasse, ces herbivores enclenchaient une cascade trophique modifiant profondément l’écosystème forestier (végétation, entomofaune, faune vertébrée). Les conséquences sur le compartiment sol restaient inconnues. C’est l’objet de cette thèse. Tous les détails sur ce projet de thèse sont disponible à
https://www.adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?langue=fr&site=gaia&matricule_prop=12671

Le ou la candidate devra avoir un solide bagage académique, une bonne maîtrise de l’anglais et la volonté de partager son temps entre les deux laboratoires partenaires en France et au Canada. Nous escomptons une bonne capacité à apprécier et le travail en équipe sur le terrain en autonomie et le travail à la paillasse. Bonne maîtrise des, ou bonne capacité à acquérir les, techniques de laboratoires associées au projet. Réponse attendue pour le 15 juin 2016.
Contact : Jean-Louis Martin, [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].