Contexte:
Par son caractère « dormant », la nasse à poisson est un engin de pêche qui présente bon nombre d’avantages en termes de respect des fonds marins et de la ressource. Déjà utilisé dans plusieurs pêcheries étrangères (ex. brosme, morue en Norvège, vivaneau aux Antilles) elle n’est pas encore très répandue sur le littoral métropolitain français, à la fois pour des questions d’ergonomie, de rentabilité et de tradition. Pourtant, elle suscite de plus en plus la curiosité et l’intérêt des pêcheurs artisans pour qui cet engin permettrait une diversification de leurs activités, une pratique respectueuse de leur métier et des captures de haute qualité. Aujourd’hui, le développement de la nasse à poisson s’effectue souvent de manière individuelle ou isolée, et un travail de recherche et développement reste nécessaire pour rendre cet engin viable, à la fois sur les plans écologique et économique.
Dans ce contexte, le laboratoire de Biologie et Technologie Halieutique (LTBH) de l’Ifremer de Lorient va engager un projet (BAITFISH) pour la mise au point de la nasse à poisson dans le but d’une utilisation par les pêcheurs professionnels. Ce travail s’appuiera sur les initiatives recensées sur le littoral français et dans la bibliographie. Cette première partie du projet permettra d’élaborer la méthodologie de la phase d’observation du comportement des espèces ciblées par vidéo sous-marine puis le phénomène de pêche fantôme (perte ou abandon de l’engin).

Objectifs du stage :
1) Recensement des initiatives de développement de nasse à poisson par des enquêtes de terrain auprès des professionnels de la pêche. Etude bibliographique des travaux scientifiques réalisés sur les nasses à poisson
2) Contribution au protocole d’observation et au design des engins expérimentaux grâce aux enseignements tirés des enquêtes et de la littérature scientifique
3) Contribution au protocole pour l’observation in situ du phénomène de pêche fantôme grâce aux enseignements tirés la littérature scientifique
4) Rédaction d’un rapport

Compétences à déployer ou à acquérir pendant le stage :
– Organisation, autonomie et goût pour les opérations de terrain : prise de contact avec les comités des pêches et pêcheurs, organisation des enquêtes et entretiens
– Goût pour l’étude bibliographique, esprit de synthèse et bonne compréhension écrite de l’anglais

Véhicule et permis B exigé

Contact : [email protected] ou [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].