Contexte :
La WCF en appui au gouvernement Guinéen, ont entamé depuis 2015 un projet de création de parc national de presque 6 429 km², le long du fleuve Bafing, à cheval entre les régions naturelles du Foutah-Djallon et de la Haute-Guinée.
De nombreuses études biologiques, économiques et sociales, passées et en cours, ont permis de reconnaitre la région du Moyen-Bafing comme une zone prioritaire de conservation, et comme futur parc national.
Cette zone abrite l’une des dernières plus grandes populations de Chimpanzés d’Afrique de l’Ouest avec un potentiel d’environ 12% de la population mondiale restante concernée par le zonage actuel du parc national.
De nos jours, les Aires Protégées se placent au centre des préoccupations internationales pour la conservation de la biodiversité et pour la promotion d’un développement durable. La création d’une Aire Protégée et la gestion de ces espaces en particuliers dans la zone de développement se développe et s’oriente par la consultation, la participation et la prise en compte des besoins, envies des communautés locales.
Les populations locales concernées par ce projet sont en très grande majorité dépendante des ressources naturelles environnantes pour l’agriculture, l’approvisionnement en eau, les matières premières (constructions) et le bois de cuisine.
L’agriculture itinérante, et le pastoralisme incontrôlés sont parmi les principales menacent sur la biodiversité et la capacité de résilience des écosystèmes face aux changements climatique et à la désertification.
Il est indispensable d’entamer un changement de pratiques agricoles dans la zone identifiée par le parc national, et plus particulièrement dans la zone de développement (Espace de cohabitation et d’animation rurale). Les systèmes de productions agricoles devraient être plus respectueux de l’environnement et plus durable dans un contexte de changement climatique.

Description du poste :
Le travail du (ou de la) responsable, sous la direction du gestionnaire du projet du Parc National du Moyen-Bafing, sera chargé de développer et de mettre en œuvre avec une équipe de chargé de programme ces activités prévues dans le cadre du programmes agronomiques, il consistera notamment à :
– Obtenir des données sur les expériences sur le développement de projets communautaires agricoles dans la région du Fouta-Djalon;
– Développer et mettre en place un programme de Régénération Naturelle Assistée par les communautés de la zone ;
– Développer et mener un diagnostic agraire sur quelques villages pilotes ;
– Développer les méthodologies à mettre en œuvre pour l’élaboration d’un diagnostic agro-environnemental simplifié des terroirs villageois concernés par la création du parc national ;
– Développer un programme d’agriculture intelligente face au climat (en améliorer les pratiques agricoles pour une meilleure rentabilité et résilience avec des techniques innovantes adaptées aux conditions locales) ;
– Proposer d’autres modèles de pratique agronomique durable ;
– Participer à la stratégie de généralisation et de création des Plan de Gestion de Terroir Villageois (PGTV) ;
– Superviser et former des chargés de programme et agents locaux pour la mise en œuvre de l’ensemble des activités sur le terrain ;
– Etablir un programme de suivi des activités sur le terrain lorsque les taches sont déléguées aux chargés de programme ou agent locaux.

Le temps de travail s’effectuera principalement dans la zone du PN Moyen-Bafing au cours de la première année, mais avec un temps de préparation et d’analyse prévu au bureau de Labé.

La personne recrutée aura en charge, au sein du programme Agronomie, la supervision d’une équipe permanente, et de nombreux autres assistants ou personnels temporaire.

La personne recrutée devra :

– Maitriser les spécificités, exigences et contraintes liées au développement de projets agronomiques en Afrique de préférence avec les populations locales, en termes de connaissances sur les différentes pratiques, les diverses logistiques à anticiper et à mettre en place ;
– Maitriser de préférence les divers modèles agricoles respectueux de l’environnement (Agro-écologie, agroforesterie,…) adaptables aux conditions locales, garantissant aux populations humaines des rendements suffisants et réguliers, autonomes (minimum d’intrants) et résilients (changement climatique) ;
– Maitriser la gestion budgétaire;
– Disposer d’une très bonne capacité rédactionnelle scientifique et technique, en Français (comme en Anglais de préférence) ;
– Avoir le sens du contact avec les communautés villageoises car les projets seront développés avec eux et pour eux ;
– Faire preuve d’une d’adaptabilité culturelle, d’ouverture d’esprit, et de compréhension ;
-Superviser une équipe de travail polyvalente (agents de technique de terrain plus ou moins expérimentée, assistant de bureau, et divers chargés d’études) ;
– Etre Proactive, faire preuve d’initiative, être force de proposition, travailler de façon autonome et en équipe ;
– Démontrer d’une réelle motivation et implication dans la protection des ressources naturelles ;
– Adaptabilité aux conditions de vie parfois isolée, au confort parfois restreint, et aux nombreux déplacements (terrain, Labé, Conakry).

Compétences :
– Formation entre Bac+ 2 et Bac+5 en agronomie tropicale, ou autres domaines apparentés ;
– Expériences dans la réalisation de projets de développement agronomiques indispensable et de préférence en Afrique ;
– Expériences et connaissances des systèmes agronomiques en Régénération Naturelle Assistée sera préférée (particulièrement en Afrique) ;
– Bonne connaissance des indicateurs agro-environnementaux et des concepts d’agriculture intelligente face au climat, d’agro-écologie et d’agroforesterie ;
– Bonne maîtrise des outils de bureautique traditionnels (word, excel, powerpoint) ;
– Connaissances en SIG (ArcGIS et/ou QGIS) ;
– Connaissances en analyse statistiques appréciées.

Prise en charge :
Ce poste est sur la base d’un contrat d’une durée de un an renouvelable.

Langue requise :
Français,
Anglais (lu, écrit, parlé)

Début de prise de poste :
Novembre 2017
Pour 1 an minimum

Délai de dépôt des candidatures
Le plus rapidement possible

Contact :
Par mail : [email protected], [email protected] avec l’objet suivant RPA_WCF_Nom_Prénom

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].