Responsable technique
Programme « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » (RECI)
11e FED PTOM région océan Indien

TYPE D’OFFRE :
Thématique : Restauration écologique / Gestion des mammifères introduits
Statut : Titulaire de la fonction publique (détachement sur contrat) ou agent contractuel (non titulaire de la fonction publique)
Catégorie hiérarchique : A
Durée : CDD de projet de 2 ans à temps plein
Date de début du contrat : fin 2021
Dépôt des candidatures : 30 octobre 2021

Affectation :
Lieu : Siège des TAAF : Rue Gabriel Dejean – 97410 Saint Pierre, La Réunion
Direction : Direction de l’Environnement (DE)

DESCRIPTION DE L’OFFRE :
Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont un territoire d’outre-mer mentionné à l’article 72-3 de la Constitution, dans le titre XII « Des collectivités territoriales ». Ce territoire est une collectivité à statut particulier, régi par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent. La version actuelle de son statut résulte des modifications apportées par la loi n°2007-224 du 21 février 2007, qui lui rattache son cinquième district actuel et fixe ses missions, et du décret n°2008-919 du 11 septembre 2008 pris pour l’application du statut des Terres australes et antarctiques françaises. Son siège se situe depuis 2000 à Saint-Pierre de La Réunion. Les TAAF sont placées sous l’autorité d’un administrateur supérieur, relevant depuis 2005 du corps des préfets, dont les pouvoirs sont précisés par la loi du 6 août 1955 et par son décret d’application du 11 septembre 2008. Le préfet est à la fois le représentant de l’État dans la circonscription administrative et l’exécutif du Territoire. Il se fait représenter dans chacun des districts par un chef de district.
En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également gestionnaire de la réserve naturelle des Terres australes françaises. Au sein du Territoire, la Direction de l’Environnement (DE) est plus particulièrement chargée de la mise en œuvre de la politique environnementale sur l’ensemble des districts.

Les espèces exotiques envahissantes sont reconnues au niveau international comme étant une des principales menaces qui pèsent sur la biodiversité, en particulier pour les espaces insulaires. Dans les écosystèmes préservés des TAAF, les espèces exotiques envahissantes animales ou végétales menacent les populations d’espèces d’oiseaux marins, d’invertébrés ou la flore indigène.

En réponse à ces enjeux, le projet RECI « Restauration des écosystèmes de l’océan Indien » vise à lutter contre l’impact des mammifères introduits dans les îles Eparses (Tromelin, Glorieuses, Juan de Nova, Europa), les îles Australes (Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam) et l’îlot M’bouzi à Mayotte. Les sites pilotes sur lesquels se déroulent les principales actions RECI sont l’île Amsterdam dans les Australes, l’île Europa dans les Eparses et l’îlot M’Bouzi à Mayotte.
Le projet est mis en œuvre pour une durée de 5 ans (2019-2024) en partenariat avec l’association des Naturalistes de Mayotte, et bénéficie de l’accompagnement et du soutien financier de l’Union européenne, via les fonds délégués à l’Agence française de développement (AFD), et de la Préfecture de Mayotte.
Le projet RECI s’articule autour de 3 axes de travail :
1. le renforcement de la surveillance et de l’observation des écosystèmes ;
2. la planification opérationnelle et l’élimination des mammifères introduits sur les sites pilotes ;
3. la mise en place ou le renforcement de stratégies de biosécurité.

Dans ce contexte, la personne travaillera sous la responsabilité hiérarchique directe de la coordinatrice du projet, en lien étroit avec le reste de l’équipe du programme (7 personnes), notamment les 2 chargés d’études « suivi et gestion des mammifères introduits », et avec les services de la direction de l’environnement.
Ce poste est placé sous l’autorité du Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises.

DESCRIPTION DE LA MISSION :
En collaboration étroite avec la coordinatrice du projet, le responsable technique RECI sera chargé de :

1. La supervision de la stratégie d’acquisition des connaissances du projet RECI :
– Définition et suivi du monitoring environnemental pré et post-opérations de restauration ;
– Synthèse et analyse des données ;

2. La production des études de faisabilité et des plans opérationnels d’éradication des mammifères exotiques envahissants :
– Animation du processus d’élaboration de ces documents avec les partenaires internes (direction des services techniques, direction de la pêche et des questions maritimes, service des affaires juridiques et internationales, service médical) et externes (comité scientifique et technique RECI, conseil scientifique de la réserve des terres australes, direction générale de la prévention des risques, etc.) ;
– Prise en compte des contraintes notamment réglementaires, logistiques, de gestion des risques et de communication ;
– Consolidation des documents ;

3. L’encadrement technique et logistique de la mise en œuvre des opérations d’éradication :
– Planification des opérations ;
– En lien avec les autres directions des TAAF et les prestataires, organisation des opérations : acquisition du matériel, contractualisation des prestataires, acheminement, stockage et installation du matériel, acheminement et logement des équipes ;
– En lien plus particulièrement avec le chef de district de l’île Amsterdam, conduite des opérations sur le terrain avec coordination quotidienne de l’équipe de terrain, suivi journalier de l’avancée des actions, adaptation aux conditions climatiques et aux aléas techniques, communication aux usagers de la base ;

4. La contribution à l’élaboration de la stratégie de biosécurité des TAAF et à sa mise en œuvre dans les sites pilotes RECI ;

5. La contribution aux réunions, aux rapports annuels et semestriels, aux plans de travail et budgets annuels, aux instances de gouvernance (COTECH et COPIL) dans l’objectif d’atteindre les cibles RECI attendues ;

6. La participation à la valorisation des actions du projet RECI avec l’animation des partenariats scientifiques et techniques, l’organisation et l’animation d’ateliers scientifiques.

PROFIL CANDIDAT(E) :

SAVOIR FAIRE

Formations (Bac +5) et expériences (5 ans minimum) :
– en environnement (écologie, conservation, sciences de l’environnement, etc. ;
– avec une forte composante gestion logistique/programmiste.

– Expérience exigée dans la mise en œuvre de projets sur la thématique des espèces animales introduites et la gestion d’espaces protégés ;
– Expérience exigée dans la mise en œuvre de projets avec des aspects logistiques importants ;
– Expérience en matière d’élaboration, de mise en œuvre et/ou d’évaluation de protocoles de gestion d’une ou plusieurs espèce(s) animale(s) exotique(s) ;
– Capacités d’analyse de données écologiques (compétences SIG/analyse statistiques) ;
– Savoir rendre compte (compétences rédactionnelles et esprit de synthèse) ;
– Expérience dans l’encadrement d’équipe ;
– Connaissance en matière d’organisation hiérarchique d’une équipe ;
– Expérience de terrain en site isolé (une expérience préalable dans les TAAF serait un atout) ;
– Maitrise de l’anglais ;
– Maitrise des outils informatiques usuels.

SAVOIR ETRE
– Sens des responsabilités, loyauté
– Sens aigu de l’organisation et de la planification ;
– Dynamisme, motivation et rigueur ;
– Excellentes capacités relationnelles, d’animation et de gestion d’équipe ;
– Capacité d’adaptation, d’initiative et autonomie ;
– Capacité d’analyse et réactivité en cas de contraintes techniques et d’imprévus.

CONTRAINTE PARTICULIERE DU POSTE :
Selon besoins, missions en site isolé de 1 à 3 mois par an.

SALAIRE
CDD – Classement salarial déterminé sur la base des fonctions occupées, des qualifications/diplômes détenus, et de l’expérience professionnelle dans les domaines objets du recrutement.

CONTACTS – RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE :
Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante : [email protected]

CANDIDATURE
Les candidatures (lettre de motivation à l’intention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : [email protected], avec copie à l’adresse [email protected], en mentionnant impérativement en objet du message : CDD_SCIENCE_RECI, nom, prénom

ORGANISME
Nom : Collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises
Adresse : Rue Dejean
Ville : 97410 Saint-Pierre
Site internet : www.taaf.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].