Contexte
Les espaces urbains et péri-urbains représentent des enjeux particuliers en termes d’aménagement du territoire, notamment en ce qui concerne les politiques de maintien de la biodiversité via la Trame Verte et Bleue et le plan Nature en Ville.
Dans ces espaces où l’artificialisation des sols est poussée à son extrême, la notion de connectivité prend tout son sens. En effet, les corridors qui s’y trouvent permettent des échanges i) au sein des zones urbanisées, permettant à la biodiversité de s’y maintenir, ii) entre les régions moins artificialisées réparties autour de ces zones et pour lesquelles les échanges ne seraient pas possibles ou extrêmement limités sans ces corridors.

Dans ce contexte, il est nécessaire de valider la fonctionnalité de ces corridors et pour cela, de tester des techniques et protocoles adaptés. La fonctionnalité est vue ici comme la mise en évidence de voies privilégiées de dispersion des organismes permettant le maintien des espèces au sein de ces espaces anthropisés.

Le projet CORBAM a pour objectif principal d’offrir aux acteurs de l’aménagement du territoire des outils d’aide à la décision sur l’efficacité, la pertinence et l’aménagement des corridors à partir d’analyses paysagères. La zone étude est la ville de Rennes (Région Bretagne).

Objectifs du stage
Le stage proposé a pour objectif de valider la fonctionnalité des corridors (établis à partir de la cartographie) comme couloir de dispersion grâce à une méthode de suivis directs. L’étude consistera à suivre le déplacement de passereaux, stimulés par la repasse, en zone de corridor et de matrice urbaine.
La première étape de ce stage sera la réalisation de la campagne de suivis de terrain.
La deuxième étape consistera à établir les relations entre les données biologiques et les données cartographiques afin d’identifier les corridors fonctionnels.

Compétences requises
Le stagiaire devra entre autres :
– se familiariser aux concepts de l’écologie des populations et de l’écologie du paysage.
– maitriser les outils de statistiques classiques (analyses univariées, analyses multivariées).
– manipuler les Systèmes d’Informations Géographiques (principalement ArcGis)
– savoir reconnaitre les chants des oiseaux communs

Caractéristiques du stage
Durée : 2 mois, non financés de début avril à fin Mai 2016. Rendu du rapport en juin.
Horaires : terrain à partir de 6h30 – 7h le matin pour profiter du pic de chant des oiseaux.
Lieu du stage : le stage se déroulera au sein de l’équipe PaysaClim de l’UMR 6553 Ecobio, sur le campus de Beaulieu, à Rennes
Le (la) stagiaire sera encadré(e) par Manon Balbi (UMR Ecobio), A Ernoult (UMR Ecobio), E Petit (INRA ESE), Solène Croci (UMR LETG)
Le permis B est demandé.

Contacts : Un CV et une lettre de motivation seront à envoyer aux personnes suivantes avant le 6 Novembre 2015 :
[email protected], [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].