Structure d’embauche :
Wild Chimpanzee Foundation (WCF) / la Fondation pour les Chimpanzés Sauvages

Contexte :
La WCF en appui au gouvernement Guinéen, ont entamé depuis 2015 un projet de création de Parc National de près de 8 000 km², le long du fleuve Bafing, à cheval sur les régions naturelles du Foutah-Djallon et de la Haute-Guinée. Cette zone abrite l’une des dernières plus grandes populations de Chimpanzés d’Afrique de l’Ouest. Le processus de création du Parc est en cours, des inventaires fauniques, études démographiques et focus group ont eu lieu, et des études complémentaires biologiques et socio-économiques restent à mener jusqu’au décret de classement du Parc. Ce Parc sera aussi une zone de compensation des activités minières (impacts négatifs résiduels) qui affectent les chimpanzés dans certaines concessions minières en dehors de la zone.

Description du poste :
De nos jours, les Aires Protégées se placent au centre des préoccupations internationales pour la conservation de la biodiversité et pour la promotion d’un développement durable. Or, la création et la gestion de ces zones ne peuvent être considérées sans la participation des communautés et ni la prise en compte de leurs activités économiques. Il est donc impératif d’impliquer les communautés locales, d’identifier leurs moyens de subsistance et les difficultés rencontrés, et de prendre en compte la valeur et la pertinence de leurs savoirs et leurs modes de vie pour contribuer à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité.
Le travail du service civique s’intégrera dans le programme Développement Communautaire et concernera plus particulièrement les aspects socio-économiques. Il consistera principalement à appuyer :

– L’analyse des données obtenues à l’issue d’une enquête socio-économique réalisée auprès des communautés de la zone concernée par le Parc National (plus de 500 foyers interrogés, plus de 200 questions) et participer à la rédaction du rapport scientifique ;
– Les recherches bibliographiques pour mettre en évidence des meilleures alternatives économiques pour ces communautés ;

– Les échanges avec des organismes (ONG, Centres de recherches, etc.) pour obtenir des données sociologique/économiques/agronomiques connues sur la région du Foutah-Djallon mais aussi des retours d’expérience sur le développement de projets socio-économiques ;

– La relance des Groupements à Intérêt Economique (GIE) de femmes et d’hommes présents dans la zone : réactivation de leur fonctionnement, appui à la structuration, et création de nouveaux adaptés au contexte ;

– La planification des négociations avec les communautés sur les plans de gestions du terroir ;

– La participation et le suivi de la mise en œuvre de mise en défends et de projets pilotes participatifs dans la zone (régénération naturelle assistée, bas-fonds aménagés, maraichages, etc.) ;

– La formation d’agents locaux WCF pour les activités à réaliser à et suivre sur le terrain.

Le temps de travail se partagera entre du travail de bureau et de terrain. Les missions de terrain peuvent durer d’une semaine à un mois et le service civique sera toujours accompagné par un ou plusieurs membres de la structure.

Compétences :
– A partir de bac+3 dans le domaine de de la sociologie, l’économie rurale ou autres domaines apparentés ;
– Une expérience de terrain souhaitable dans la réalisation d’une enquête socio-économique et/ou le développement de microprojets participatifs serait préférée (particulièrement en Afrique) ;
– Bonne connaissance des indicateurs socio-économiques, et des Groupements d’intérêt économique ;
– Connaissance des outils participatifs ;
– Pratique de statistique sous R appréciée ;
– Bonne connaissance des outils de bureautique traditionnels (word, excel, powerpoint) ;
– Connaissances en SIG (ArcGIS et/ou QGIS) ;
– Connaissances de logiciels pour l’analyse de données qualitatives (Nvivo ou autre).

Savoir-faire, savoir-être :

– Qualité relationnelle, esprit d’initiatives, capacité à travailler en équipe et vivre en communauté ;
– Esprit et rigueur scientifique ;
– Autonomie, capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction ;
– Bonne capacité physique (terrain) ;
– Capacité à vivre dans un relatif isolement et une culture différente sur de longues périodes.

Prise en charge :
Ce poste est sur la base d’un volontariat en service civique. La personne retenue sera logée dans la maison commune de la WCF. Le billet d’avion aller/retour sera pris en charge par la WCF une fois le volontariat accompli. Une indemnité mensuelle sera versée au volontaire par l’Agence de Service Civique ainsi que son assurance santé et retraite.

Conditions :
Être éligible au Service Civique (avoir moins de 26 ans et ne pas avoir effectué de service civique auparavant).

Langues requises :
Français et Anglais (bon niveau)

Début du volontariat :
Le 1er octobre 2017, après avoir suivi la formation obligatoire du SCD (Service de Coopération au Développement) entre le 18 et 22 septembre 2017 à Lyon, dans le cas où vous n’avez jamais effectué cette dernière.

Délai de dépôt des candidatures
Le plus rapidement possible

Contact :
Envoyer son CV, sa lettre de motivation et le contact de 2 référents
Par mail : [email protected], [email protected], et [email protected] avec l’objet suivant DC_ES_WCF_Nom_Prénom

Information sur la structure :
Site web : http://www.wildchimps.org

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].