Proposition de stage pour la période mi-juin à mi-août

Objectif :
Comparer le diagnostic écologique obtenu à partir d’une microcartographie et celui obtenu à partir de relevés de végétations (lignes permanentes, relevés phytosociologiques, quadrats)

Contexte :
Cette étude sera réalisée sur des sites dégradés du littoral breton. Parmi les sites envisagés : Pen-Hir, la pointe du Raz, Pen-Men à Groix, l’Apothicairerie à Belle-île, Ouessant.
Les opérations de restauration sur ces sites prennent différentes formes : Canalisation de la fréquentation par de la mise en défens, déconstruction d’infrastructures (parking, hôtel), restauration d’une décharge, restauration active de la végétation.

Missions principales:
– Réaliser une cartographie détaillée (type de végétation, niveau de dégradation, stade dynamique) de chaque site d’étude.
– Mettre en place un plan d’échantillonnage sur ces sites en utilisant les méthodes courantes de relevés de végétation : relevés phytosociologiques, lignes point-contact et quadrats.
– Réaliser ces relevés

Missions secondaires (selon les disponibilités et envies du stagiaire) :
Participation à la rédaction du protocole
Analyse et synthèse des résultats

Compétences exigées :
Utilisation d’un SIG ; Pratique de la cartographie ; Connaissances en botanique
Véhicule personnel exigé

Rémunération :
554,40€ mensuel + remboursement des frais de déplacement

Responsables et équipe d’accueil :
Le stage sera encadré par Maxime Le Roy et Jérôme Sawtschuk au sein de l’EA 2219 – Géoarchitecture. – Université de Bretagne Occidentale – Brest

Candidature :
Envoyer un CV à Maxime Le Roy : [email protected] au plus tard pour le 25 mai.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].