L’association Planète Mer propose un stage de 5 mois.

Contexte :
L’association Planète Mer a pour objet la préservation de la vie marine et des activités humaines qui en dépendent. L’association agit concrètement pour l’amélioration des connaissances, la protection des espèces et des milieux, la gestion des ressources côtières et marines exploitables. Elle porte depuis 2009 le programme national de sciences participatives BioLit dont l’objectif est de contribuer à une meilleure connaissance de la biodiversité littorale par la mobilisation citoyenne, au regard du changement climatique.

Dans ce cadre, et en collaboration avec des équipes de recherche du Muséum national d’Histoire naturelle, une thématique de suivi a été identifiée, des problématiques posées et les protocoles mis au point.

Sur la façade Atlantique, Manche et Mer-du-Nord, le réseau des observateurs s’est constitué. Après trois années de mise en œuvre sur le terrain, le programme a rassemblé 600 observateurs et presque 800 rapports d’observation. Il convient aujourd’hui de mieux connaître les spécificités de chaque public participant, leurs motivations et leurs attentes pour les conforter dans leur rôle d’acteur et décrypter les leviers de la participation citoyenne.

BioLit comporte à ce jour plusieurs suivis. Ce stage portera essentiellement sur le suivi « Algues brunes et bigorneaux ». Les algues brunes suivies dans « BioLit – Agues brunes et bigorneaux » sont des Fucales, organisées en ceintures algales tout au long de la zone de balancement des marées. Ces algues brunes jouent un rôle important dans l’écosystème côtier car elles fournissent un habitat majeur pour de nombreuses espèces et produisent une quantité de nourriture assimilable par tout cet écosystème. En effet, les algues apportent un abri dans lequel de nombreuses espèces (mollusques, crustacés) peuvent se cacher. Soumises à des pressions multiples (piétinement, changement climatique, etc.) dont les conséquences sont encore mal connues, les algues brunes semblent cependant en régression sur certaines parties du littoral depuis une vingtaine d’années.

Objectifs :
Encadré(e) conjointement par Planète Mer et Florian Charvolin, sociologue partenaire du programme, la/le candidat(e) réalisera :
– Une enquête sociologique sur les publics déjà participants afin de mieux les identifier, les caractériser et de renforcer leur engagement dans le programme.
– Une enquête sociologique sur les publics cibles identifiés mais non participants à ce jour afin de déterminer les éléments moteurs de leur futur engagement dans le programme.

Les enquêtes réalisées donneront lieu à la rédaction d’une synthèse sous la forme d’argumentaire pour chaque public cible étudié afin de mettre en évidence les attentes des observateurs vis-à-vis du programme, leur motivation à participer et les leviers et freins de participation.

Profil recherché :
Niveau d’études : Master 2 ou équivalent en sciences humaines et/ou sociales (avec une préférence pour des formations du master SADL)
Qualités requises :
– Fortes qualités relationnelles
– Capacités d’analyses et de synthèse
– Bonnes capacités rédactionnelles
– Autonomie et prise d’initiative
– Connaissance du milieu associatif et naturaliste fortement appréciée

Conditions :
Durée du stage : 1er Février 2016 à 29 Juillet 2016 inclus.
Lieu du stage : Bretagne- Station Marine de Dinard
Stage de 5 mois à partir de février 2016, gratifié 510€/mois. (Voyages entre la Bretagne et Lyon pris en charge par Planète Mer, sur la base d’un voyage par mois pour le master 2 SADL).

Modalités de candidature :
Les candidatures (CV et lettres de motivation) sont à adresser avant le 1er Janvier 2016 par courrier électronique à :

Florian Charvolin (sociologue partenaire – Centre Max Weber) : [email protected]

Lilita Vong (chargée de mission d’appui aux programmes – coordination de BioLit) : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].