Encadrants : Nathalie FROMIN et Catherine ROUMET, Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive UMR 5175, 1919 route de Mende, 34293 Montpellier cedex 5
http://www.cefe.cnrs.fr/fr/recherche/ef
contact : [email protected] [email protected]
Directeur du laboratoire : Richard Joffre (

Equipes d’accueil : BioFlux http://www.cefe.cnrs.fr/fr/recherche/ef/bioflux et ECOPAR http://www.cefe.cnrs.fr/fr/recherche/ef/ecopar
Référent VALORHIZ : Olivier Taugourdeau [email protected]

Contexte :
Lors de la réalisation de projets d’aménagements divers, les gestionnaires de ces aménagements sont amenés à mettre en œuvre des opérations de végétalisation des sols remaniés. Ces opérations visent en premier lieu à pérenniser les aménagements et leur sécurité (stabilisation du sol pour lutter contre l’érosion) mais présentent de nombreux autres enjeux : diminution du coût des interventions ultérieures, restauration de la continuité écologique des milieux, lutte contre les espèces invasives, intégration paysagère des aménagements… Les objectifs du stage sont d’élucider les relations entre les communautés végétales introduites lors de la végétalisation (vue sous l’angle de leur système racinaire), la communauté microbienne du sol (abondance, activité, diversité) et les fonctions écosystémiques d’intérêt (stabilisation des agrégats du sol, remise à disposition des nutriments pour la croissance des plantes, stockage de Carbone dans le sol…).
Ce travail sera réalisé dans le cadre d’un projet de R&D collaborative coordonné par une entreprise régionale Innovante VALORHIZ. Il s’appuiera sur des expérimentations in situ sur cinq sites pilotes réalisés dans le cadre de ce projet, dans des contextes variés (talus de voies de communication, carrière, piste de ski). Sur ces sites sont comparés différentes solutions de végétalisation dont les performances nous permettront de mieux comprendre les interactions plantes – sol – microorganismes, de développer des indicateurs de performance de ces solutions (en particulier en termes de biodiversité) et, à terme, d’améliorer l’efficacité des solutions proposées aux gestionnaires.
Objectifs
Le stagiaire sera chargé du suivi des expérimentations mises en place à l’automne 2015 dans le cadre du projet : des prélèvements de sol et de racines seront réalisés (avril-juin) et comparés au prélèvements avant végétalisation. Le candidat sera chargé du conditionnement et de l’analyse de ces échantillons (préparation des analyses de sol ; analyses d’activités microbiennes (potentiels de respiration et de nitrification, profils métaboliques) ; analyses des systèmes racinaires (traits morphologiques, analyses chimiques). Le candidat analysera ensuite les données afin de déterminer quel(s) traits des systèmes racinaires influencent les processus microbiens du sol.
Les questions suivantes seront testées spécifiquement au cours du stage :
– Quelles sont les espèces ou les traits fonctionnels des espèces qui sont importantes pour expliquer les processus clefs du fonctionnement biologique du sol ?
– Comment évoluent la diversité de la communauté végétale introduite et ses liens avec les processus biologiques du sol ?
– La diversité (en particulier fonctionnelle) des plantes (en particulier au niveau des systèmes racinaires) est-elle pertinente pour expliquer ces processus ?

Calendrier et modalités
Le stage se déroulera au CEFE du 1er mars au 30 septembre 2016.
Mars-avril: Bibliographie et tests sur les méthodes utilisées ultérieurement.
Avril – mai : prélèvement de sol sur les sites expérimentaux. Conditionnement des sols, tri des racines.
Juin – août : analyses de laboratoire : mesures d’activité microbiennes, mesures de traits racinaires (analyseur d’images), analyse chimiques des racines.
Septembre : analyse des données et rédaction du mémoire de stage

Le stagiaire sera hébergé au CEFE et bénéficiera des moyens analytiques du LabEx CeMEB, en particulier de la Plate-forme d’Analyses Chimiques en Ecologie, pour les analyses de laboratoire. Le stagiaire sera amené à interagir avec des collaborateurs d’autres laboratoires.
Ces missions de terrain seront réalisées sous la coordination du personnel de VALORHIZ en charge des sites d’études.
Le rapport de stage pourra faire l’objet d’une diffusion restreinte (accord de confidentialité)
Compétences requises :
Niveau Master 2 (en cours de validation) en écologie, agronomie, conservation. Bonne connaissance des notions d’écologie fonctionnelle, expérience du travail de laboratoire. Bonnes bases en statistiques, anglais courant. Capacité à travailler en équipe et à interagir. Le candidat retenu sera amené à aller sur le terrain pour participer aux échantillonnages.

Merci de transmettre votre CV + lettre de motivation à [email protected] avant le 8 janvier 2016

Références bibliographiques des encadrants :
• Coulis M., Fromin N., David J.-F., Gavinet J., Clet A., Roy J., Devidal S., Hättenschwiler S. (2015) Functional dissimilarity across trophic levels as a driver of soil processes in a Mediterranean decomposer system exposed to two moisture levels. Oïkos 124: 1304-1316 (doi: 10.1111/oik.01917)
• Erktan A. Cécillon L., Graf F., Roumet C., Legout C., Rey F. Soil aggregate stability in degraded marly gully ecosystems: combined effects of soil organic carbon, plant composition and functional root traits. Plant and Soil (en révision)
• Fanin N., Hättenschwiler S., Schimann H., Fromin N. (2015) Interactive effects of C, N, and P fertilization on soil microbial community structure and function in an Amazonian rainforest. Functional Ecology 29: 140-150
• Fanin N., Fromin N., Bertrand I. Functional breadth and home-field advantage generate functional differences among soil microbial decomposers. Ecology (sous presse). doi.org/10.1890/15-1263.1
• Prieto I., Roumet C., et al. (2015) Root functional parameters along a land use gradient: evidence of a community level economics spectrum. Journal of Ecology 103: 361-373.
• Roumet, C., Picon-Cochard, C., Dawson, L.A., Joffre, R., Mayes, R., Blanchard, A. & Brewer, M.J. (2006) Quantifying species composition in root mixtures using two methods: near-infrared reflectance spectroscopy and plant wax markers. New Phytologist 170, 631-638

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].