Station Ifremer de Lorient
La station Ifremer de Lorient compte une trentaine de salariés dont 15 chercheurs et ingénieurs et 13 techniciens. Ces personnels font répartie du « Laboratoire de Technologie et Biologie Halieutique » et sont répartis dans deux groupes : biologie halieutique et technologie halieutique. On trouve également dans cette station un bassin d’essai d’engins de pêche.
Contexte du projet « Fusion »
L’amélioration technologique de la sélectivité des engins de pêche est un moyen efficace de lutter contre la diminution des stocks de poissons exploités et de nombreuses pêcheries en Europe sont à présent dotées de dispositifs sélectifs qui permettent de diminuer les prises et les rejets d’espèces non désirées. Dans le Golfe de Gascogne, les propriétés sélectives du chalut de fond et de dispositifs associés ont déjà été largement étudiées et font toujours l’objet d’amélioration comme le démontre le projet Redresse actuellement en cours. Ces projets de sélectivité ont montré l’efficacité des dispositifs en terme de capture d’espèces mais à ce jour, aucune étude n’a permis de comprendre pourquoi un poisson s’échappe ou non d’un dispositif sélectif.
Le but du projet est de tester un dispositif sélectif novateur pour le chalut de fond, à savoir un cylindre en mailles T90 positionné dans la rallonge et d’y associer des mesures de traits fonctionnels sur les poissons, afin de déterminer quelles sont les propriétés morpho-anatomiques d’un individu qui lui permettent de passer à travers le dispositif.
Le projet Scotch dont vous avez reçu une copie est une composante du projet fusion. Scotch a pour objectifs principaux :
• de formaliser les comportements des poissons observables sur des vidéos et provenant des connaissances empirique des pêcheurs. Cette formalisation sera mise en œuvre par une modélisation couplée animal / engin de pêche.
• de collecter des données de morphologie de gadidés.
• de développer une modélisation couplée chalut / animal qui sera calibrée par des données de sélectivité disponibles, de façon à prédire quels individus sont capturés et quels individus peuvent s’échapper. Ces données seront issues de projets comme REDRESSE et les travaux antérieurs disponibles en base de données au LTBH afin de contenir le coût du projet. On prévoit donc de pouvoir simuler la sélectivité d’un chalut pour quelques espèces.

Contenu du stage
Le travail, basé à la station Ifremer de Lorient, consistera à réaliser deux tâches principales.
Bibliographie :
Une bibliographie sur les comportements connus des principales espèces commerciales de poisson, en particulier les gadidés. Ces comportements doivent rendre compte :
• de la relation de l’animal à l’engin de pêche : perception, changement de trajectoire, fuite, évitement, attraction …. Une attention particulière sera portée sur les comportements à proximité des dispositifs sélectifs, ou plus généralement des parties de l’engin susceptibles de laisser les poissons s’échapper comme le bourrelet, les grandes mailles …
• de la relation de l’animal aux autres poissons présents dans l’engin ou à l’extérieur de l’engin : perception, cohésion, grégarité, phénomènes d‘alignement
• des phénomènes collectifs,
• des phénomènes de fatigue, de stress et la manière dont sont affectées les capacités motrices des animaux.
Analyse de séquences vidéo :
A partir de ces connaissances, une observation et analyse de vidéos sous-marines prises dans différents chaluts pendant des opérations de pêche sera effectuée. Les connaissances issues de la bibliographie ou des nouveaux comportements observés sur vidéo, de manière répétitive seront lorsque c’est possible paramétrées : par exemple les notions de distances, de temps, de nombre de répétition par animal seront précisées.
Ces deux approches doivent permettre d’enrichir nos connaissances sur les comportements et de renseigner et d’enrichir des modèles numériques de comportement de poisson dans un environnement virtuel engin/animal actuellement en cours de développement au laboratoire.

Durée du stage : 2 mois, possibilité d’extension
Date du stage : Assez ,libre : A partir de mars, été , en fonction des disponibilitéd de l’étudiant

CV et lettre de motivation à envoyer a : [email protected] et [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Il leur appartient notamment de fournir les éléments pratiques tels que date, lieu, coordonnées de contact, etc. Cela est d'ailleurs précisé sur la page de dépôt des offres. Les modérateurs de SFEcodiff n'ont pas accès à ces informations.

Pout toute autre question, merci de contacter [email protected].