Contexte de l’étude
L’aménagement hydroélectrique de la Durance, principal affluent de la rive gauche du Rhône, a été décidé en 1955, afin de produire de l’électricité, d’approvisionner en eau les villes et les terres agricoles de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de réguler les crues. Entre la retenue de Serre-Ponçon et l’ouvrage de Mallemort, l’eau de la Durance transite essentiellement par un canal alimentant 33 centrales hydroélectriques, le débit réservé réglementaire s’écoulant dans son cours naturel.
La Bléone, affluent rive gauche de la Durance, est équipée d’un barrage hydroélectrique, juste en amont de sa confluence avec la Durance. Des réflexions sont engagées depuis 2011, dans le cadre de l’élaboration du contrat de rivière Bléone, pour définir les dispositifs à mettre en œuvre pour rétablir les continuités écologiques sur la Bléone, affluent de la Durance entre Salignac et Oraison.

Objectifs du stage
Le stage proposé portera sur l’analyse des données disponibles sur la Bléone et son bassin versant en aval de Dignes-les-Bains. Il sera ciblé sur l’influence des caractéristiques du milieu sur les assemblages de poissons, notamment sur le potentiel cloisonnement des populations.

De nombreuses données, tant sur des échantillonnages piscicoles que sur des caractéristiques du milieu, sont disponibles. Plusieurs bases de données seront mises à disposition. Elles seront à prendre en mains et à compléter, en particulier avec les données disponibles sur le milieu auprès d’EDF ou d’autres acteurs partenaires sur le territoire.
La seconde étape du travail consistera en une caractérisation des assemblages de poissons en place sur le secteur, avec comme objectif de proposer des éléments sur le niveau de fragmentation des populations entre différents tronçons de la Bléone et la Durance : existe-t-il des assemblages de poissons différents entre la Bléone et la Durance et entre tronçons de la Bléone ? Ses différences peuvent-elles s’expliquer par des difficultés de franchissement de certaines espèces ?

Modalités du stage
Il s’agit d’un stage de master 1 (niveau bac + 4), rémunéré, qui se déroulera au cours du 1er semestre 2016, pour une durée de 2 à 3 mois. Le stage aura lieu au LNHE, département de la Recherche et Développement d’EDF situé à Chatou (Yvelines). Il sera mené en collaboration avec les entités opérationnelles de la production hydroélectrique d’EDF et avec leurs partenaires sur le sujet (ONEMA, université d’Aix-Marseille, IRSTEA, etc.).

Compétences du stagiaire
Le stagiaire devra avoir des connaissances en hydrobiologie de par sa formation ou son expérience. Il devra être autonome, avoir une réelle capacité d’analyse des données et de synthèse. Il devra également faire preuve d’un bon relationnel. La maîtrise de l’outil QGis sera un atout supplémentaire et permettra un rendu cartographique de certains résultats.

Contacts
Christine Bertier
Tél : 01 30 87 84 90 44
Mail : [email protected]

Laurence Tissot
Tél. : 01 30 87 84 43
Mail : [email protected]

Véronique Gouraud
Tél. : 01 30 87 79 34
Mail : [email protected]

Lieu
EDF Recherche et Développement
Laboratoire National d’Hydraulique et Environnement
78401 Chatou

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].