Lieu de stage:St Pierre, station de Ligne Paradis, île de la Réunion
Intitulé du stage: Etude de la dynamique de la biodiversité végétale des prairies réunionnaises sous différents traitements de fertilisation et conditions climatiques : approche d’écologie fonctionnelle.
Problématique et objectifs du stage
Afin de comprendre les impacts des changements globaux sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes (changement climatique, changement d’utilisation des terres,…), il est important de comprendre les mécanismes qui pilotent les assemblages d’espèces dans les communautés.
L’utilisation de traits fonctionnels permet de mieux appréhender ces mécanismes (McGill et al. 2006). Un trait fonctionnel est une caractéristique morphologique, physiologique ou phénologique mesurable à l’échelle de l’individu qui est reliée à la performance de cet individu : survie, croissance et reproduction (Violle et al. 2012). L’étude la diversité de ces traits (diversité fonctionnelle) permet de mieux comprendre les règles d’assemblages de ces communautés (Mouchet et al. 2010). La diversité fonctionnelle végétale des prairies est influencée par les conditions du milieu comme le climat et la fertilité du sol (Ordoñez et al. 2009) mais aussi par les pratiques agricoles comme le pâturage (Diaz et al. 2007). De très nombreuses études ont étudiés l’influence de ces facteurs sur la diversité fonctionnelle des prairies. Cependant, la plus part de ces études furent conduite sur des prairies de milieu tempéré et très peu sur des prairies tropicales.
Sur l’île de la réunion, les prairies représentent plus de 20% de la surface agricoles. Ces prairies sont principale utilisés pour l’élevage bovin qui est en forte croissance sur l’île (60% d’augmentation entre 1989 et 2010). Cette augmentation du cheptel entraine une intensification de ces prairies en particulier au niveau des pratiques de fertilisation. Dans ce contexte, l’UMR SELMET du CIRAD a mis en place et suit une expérimentation de fertilisation des prairies sur le long terme (10 traitements différents) sur 3 différents sites de climat différent (20m, 1050m et 1650m au-dessus du niveau de la mer) à la Réunion depuis 2004 (Tran et al. 2009).
L’objectif de ce stage est de comprendre les dynamiques de la diversité fonctionnelle des prairies entre les traitements de fertilisations et les différents sites (climat x altitude).
Programme proposé et déroulement du stage

1. Etude bibliographique sur la diversité fonctionnelle des prairies (15 j)
2. Familiarisation avec les mesures des traits fonctionnels et les données collectées dans le cadre des essais de fertilisation des prairies sur le long terme (15);
3. Mesure des traits fonctionnels sur 3 sites expérimentaux : hauteur, longueur et surface de la dernier feuille mature, teneur en MS et en azote… ; élaboration d’un protocole expérimental de mesure (traits fonctionnels, prédiction de la teneur en N à l’aide de la spectrométrie proche infrarouge) ; saisie des données dans la base Access des essais fertilisation long terme (en parallèle aux mesures de terrain); (90 j);
4. Analyse de la dynamique de la diversité fonctionnelle et analyse de la dynamique de composition botanique (sur 12 ans), en fonction des traitements de fertilisation et du climat (sous le logiciel R de préférence) (30 j);
5. Finalisation de la rédaction du rapport (20 j).
Durée et période de séjour souhaitée
6 mois (février/mars à juillet/aout 2016)
Cadre institutionnel
Structure d’accueil:CIRAD-Elevage Ligne Paradis, 97410 St Pierre.

Maître(s) de stage (nom et fonction):
Simon TAUGOURDEAU, écologie des pâturages, SELMET (Montpellier)
Emmanuel TILLARD, vétérinaire, zootechnicien, SELMET (Réunion)

Signataire de la Convention de stage (nom et fonction):
Alain BIHAN, directeur du Département ES du CIRAD.

Contact et tutorat
Contact sur le terrain (nom et e-mail):
Emmanuel TILLARD: [email protected]
Simon TAUGOURDEAU : [email protected]

Contact/ tuteur en France métropolitaine (nom et e-mail):
Alexandre Ickowicz, Directeur de SELMET, [email protected]

Profil requis
(diplôme requis, langues pratiquées, aptitudes particulières)
1. Ingénieur / Master en écologie ou agronomie ;
2. Connaissances / expériences dans l’analyse des traits fonctionnels des végétaux et dans l’analyse multidimensionnelle des données ;
3. Une expérience préalable dans la diversité des prairies sera appréciée, de même que la maîtrise de ACCESS et de R ;
4. Une capacité d’intégration au sein d’une équipe de travail très diversifiée, une aptitude au travail de terrain, un sens prononcé de la communication auprès des structures professionnelles ;
5. Permis de conduire B indispensable.
Conditions matérielles
Prise en charge billet d’avion depuis la métropole:
Oui.

Prise en charge du logement sur place :
Oui, 4/5 du loyer pris en charge par le Cirad
Le stagiaire reverse environ 50 € / mois (1/5) pour le loyer (prévoir un chéquier).
Logement en case de stagiaires (colocation) meublée et équipée sur le site du Cirad (station de la ligne Paradis) ; caution demandée à l’entrée dans la case ;

Prise en charge des déplacements pour mission de terrain :
Oui (véhicule de service, matériel de mesure …).

Indemnités de stage :
Oui, 546.01 €/ mois + 1 chèque déjeuner de 8.5 € / jour ouvrable (en contrepartie du versement de 3.5 € par le stagiaire).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].