Contexte : La pêche ou la chasse ciblent principalement les individus de grande taille. Cette sélection anthropique contre les grands individus s’accompagne d’une évolution rapide vers un taux de croissance corporelle réduite. Identifier les mécanismes adaptatifs sous-jacents à l’évolution des croissances corporelles est important pour prédire l’effet de l’évolution sur la fitness des populations exploitées.

Objectif du stage: Le but de ce stage est de contribuer à un projet international visant à mieux comprendre les mécanismes écologiques et évolutifs à l’œuvre dans les populations exploitées. Le projet est basé sur l’analyse du transcriptome et du phénotype de médakas (Oryzias latipes) sélectionnés au laboratoire durant 10 générations pour une croissance somatique lente (lignée basse) ou rapide (lignée haute).

Tâches confiées au stagiaire:
– participation à l’élevage des poissons,
– phénotypages (mesures, sexage),
– analyse d’image avec le logiciel ImageJ,
– dissections,
– PCR,
– potentiellement expérimentations comportementales.

Date et lieu du stage : 10 semaines du 15 Juin au 31 Août 2017, Institut d’Ecologie et des Sciences de l’Environnement de Paris (UMR 7618 iEES-Paris).

Pour candidature et informations complémentaires : Envoyez CV + lettre de motivation + relevés de notes depuis le L1 à Eric Edeline: [email protected] et Beatriz Diaz Pauli: [email protected] Dans la lettre de motivation, un paragraphe argumenté présentant vos prédictions concernant l’impact de la sélection taille-dépendante sur l’évolution de l’investissement reproducteur et du comportement alimentaire sera un plus.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].