Le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche propose un stage de 6 mois.

Sujet :
Identification des enjeux environnementaux et évaluation de l’état de conservation des pelouses sèches concernées par un programme de pâturage extensif dans la vallée de Ibie

Contexte : La vallée de l’Ibie est située dans le sud-est du département de l’Ardèche, sur les communes de Villeneuve-de-Berg, Rochecolombe, Saint-Maurice-d’Ibie, Lagorce et Vallon-Pont-d’Arc. C’est une vallée karstique où s’écoule une rivière temporaire méditerranéenne, affluent de l’Ardèche : l’Ibie.

Les 5 communes de la Vallée de l’Ibie, les communautés de communes des Gorges de l’Ardèche et de Berg & Coiron) et deux syndicats (le Syndicat Mixte Ardèche Claire et le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche) se sont associés pour mettre en œuvre un projet de protection et de valorisation de la vallée de l’Ibie. Ceci afin de garantir le caractère pérenne de cet espace naturel, rural, et remarquable, en anticipant localement l’évolution de la fréquentation touristique et en conciliant les différents usages existants. Ce projet est soutenu par la région Rhône-Alpes où il s’intègre dans un contrat vert et bleu qui a pour objectif de préserver et restaurer la biodiversité et les continuités écologiques.

La conduite de ce projet a été confiée au Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche qui a réalisé en 2012 un diagnostic socio-économique de la vallée qui inventorie l’ensemble des usages locaux et évalue leur évolution dans les prochaines années. Un diagnostic écologique a également été effectué par la LPO et la FRAPNA Ardèche permettant de conforter les forts enjeux environnementaux du site encore préservé. Ces études préalables et l’organisation de réunions publiques et des groupes de travail avec les acteurs locaux ont permis de recueillir les informations nécessaires pour élaborer un plan d’actions qui réponde aux enjeux identifiés.

Une des actions de ce projet qui s’étend sur 5 ans porte sur la restauration de la fonctionnalité liée à l’herbivorie dans les espaces naturels par la mise en place d’un programme de pâturage extensif. En effet le diagnostic écologique a permis d’identifier de forts enjeux liés à la présence de pelouses sèches et de garrigues ouvertes. Cependant les surfaces couvertes par ces milieux sont en régression constante depuis quelques dizaines d’années suite à la déprise agricole, à la diminution de l’élevage et des densités insuffisantes d’herbivores sauvages. En l’absence d’entretien par le pâturage, la dynamique naturelle de la végétation conduit à une fermeture lente mais continue des pelouses puis des garrigues et à une évolution vers la forêt. Il en résulte à moyen/long terme la diminution des espèces liées à ces milieux ouverts au profit des espèces forestières.

L’objectif de mettre en place un programme de pâturage extensif dans la vallée de l’Ibie permettrait à la fois de contribuer à la conservation d’une mosaïque de pelouses sèches et de garrigues ouvertes tout en confortant la place de l’élevage dans l’économie locale. La chambre d’agriculture de l’Ardèche intervient dans cette action, en réalisant un diagnostic pastoral permettant ainsi d’identifier les parcelles qui répondent aux critères de faisabilité et qui présentent une valeur pastorale pour envisager la mise en place d’une exploitation future. Ce stage s’intègre dans le volet environnemental de cette action qui a pour objectif d’identifier les enjeux environnementaux sur les parcelles identifiées et suivre l’évolution de l’état de conservation des pelouses sèches par rapport à la gestion pastorale qui sera réalisée (entre 2016 et 2019).

Objectifs du stage :
– Identifier les enjeux environnementaux (faune et flore) sur les parcelles identifiées par la chambre d’agriculture et les hiérarchiser,
– Proposer une méthodologie pour suivre l’état de conservation des pelouses sèches concernées par le programme de pâturage extensif et établir l’état de conservation initial des pelouses sèches concernées par le programme de pâturage extensif.
– Proposer des mesures de gestion propres à chaque site en fonction des enjeux identifiés qui pourront être intégrées aux préconisations de gestion pastorale de la chambre d’agriculture,
– Réaliser des supports de communication à destination des propriétaires des parcelles concernées sur l’intérêt de préserver les enjeux identifiés

Description de la mission :
Sous la responsabilité du chargé de mission du Projet de Protection et de Valorisation de la vallée de l’Ibie, et en lien avec la chambre d’Agriculture de l’Ardèche le (la) stagiaire devra :
– Réaliser une recherche bibliographique en lien avec les objectifs du stage
– Proposer une méthodologie pour identifier les enjeux environnementaux sur les sites identifiés basés sur des inventaires sur la faune et sur la flore.
– Proposer une méthodologie pour évaluer l’état de conservation des pelouses sèches basée sur des indicateurs biotiques (inventaires de groupes d’espèces bioindicateurs – faune et flore -) et abiotiques (indicateurs liés au climat, à l’hydrologie, au substrat) afin de permettre de le suivre dans le temps par rapport à la gestion pastorale qui sera réalisée (prochain inventaire en 2019, pas de temps de 3 ans)
– Réaliser les prospections sur le terrain pour recueillir les données nécessaires à l’identification des enjeux environnementaux et l’évaluation de l’état de conservation initial des pelouses sèches concernées par le programme
– Proposer des mesures de gestion pour maintenir ou améliorer l’état de conservation des pelouses sèches qui pourront intégrées l’outil pastoral mais d’autres actions pourront être proposées.
– Proposer des supports de communication, assisté(e) par le charge de mission Vallée de l’Ibie et la chargée de communication du SGGA pour informer et sensibiliser les propriétaires sur les enjeux identifiés sur leur parcelle et l’intérêt des mesures de gestion qui seront proposées,
– Rédiger un rapport d’étude sur les méthodologies utilisées, les résultats et les propositions d’actions. Le/la stagiaire sera amené(e) à évoluer dans un terrain varié parfois difficile d’accès (reliefs, végétation dense), et à utiliser un véhicule.

Profil recherché :
Formation supérieure dans le domaine de l’écologie (école d’ingénieur ou master 2)
Connaissance des milieux méditerranéens, en particulier les pelouses sèches,
Connaissance en écologie des communautés,
Connaissances en botanique et en entomologie appréciées,
Autonomie et possession du permis de conduire,
Aptitude à la communication écrite et orale,
Capacité d’analyse, de synthèse et de vulgarisation,
Sensibilité à la protection des milieux naturels.
Maitrise des logiciels informatiques de base (Word, Excel, Power point) et de Map Info.
Aptitude et endurance physique à évoluer sur un terrain varié et résistance aux contraintes du terrain (chaleur, végétation dense, reliefs, …).
Faire preuve d’autonomie et d’initiative.

Conditions :
Durée du stage : 6 mois, de mars à septembre 2016 selon les disponibilités du stagiaire.
Lieu de stage : Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche, le village 07700 Saint Remèze
Travail sur 35 h hebdomadaire,
Indemnisation mensuelle de stage (selon la réglementation en vigueur) et remboursement des frais de déplacements.
Ordinateur personnel, bureau mis à disposition
Titulaire du permis B et véhicule personnel,
Convention de stage obligatoire.

Modalités de candidature :
CV et lettre de motivation à envoyer avant le 27 novembre 2015 par courrier ou par email à l’adresse suivante :
Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche
Lucas Gleizes, Chargé de mission Vallée de l’Ibie
Le village
07700 Saint Remèze
[email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].