Contexte scientifique :
Le système agraire étudié est le milieu viticole. Les pratiques biologiques limitent l’usage des produits phytosanitaires mais autorisent l’usage d’antifongiques à base de cuivre et de souffre, avec des effets négatifs potentiels sur le vivant et la santé humaine (Thompson et al., 2012). Le groupe cible d’invertébrés retenu, les Crustacés Isopodes terrestres, fait partie intégrante de la biodiversité fonctionnelle des sols contribuant à différents services écosystémiques (Souty-Grosset & Faberi 2018), en dégradant la matière organique végétale, en activant le cycle des nutriments et en stimulant l’activité et la propagation microbienne et fongique dans le sol. Ce sont des bioindicateurs de la qualité de l’environnement, en particulier des agrosystèmes (Paoletti 1999) dont les vignobles font partie (Stefanuci et al. 2018). Du fait de leur capacité de bio-accumulation, ils sont utilisés dans l’évaluation de la pollution des sols en métaux lourds (Cu, Zn, Pb, Cd) (Hopkin, 1990 ; Godet et al. 2011).
Le projet comporte un volet d’analyses chimiques : il s’agira d’apprécier la dynamique des intrants dans le fonctionnement de l’agrosystème étudié, pour les différentes matrices, de l’application sur la feuille jusqu’au sol, au travers des détritivores. Dans un premier temps nous nous focaliserons sur le cuivre utilisé comme fongicide dans les différentes pratiques viticoles. En parallèle, nous conduirons des mesures comportementales sur différents traits d’histoire de vie et marqueurs comportementaux sur des individus différemment exposés, en conditions naturelles et en conditions contrôlées.

Ce stage s’insèrera dans le cadre du projet AMPEDOCLIM qui traite de la résilience de la biodiversité, plus particulièrement des détritivores, selon les pratiques viticoles et dans un contexte de changement climatique. Pour cela, le (la) stagiaire travaillera conjointement avec une doctorante.

Hypothèses testées dans le projet :
Les tests de comportement et la mesure des différents traits écologiques des individus collectés sur plusieurs sites permettront de mettre en évidence les traits subissant une pression sélective induite par les différentes pratiques viticoles. Les analyses chimiques intégrées au projet permettront de suivre le devenir des métaux lourds dans les différents compartiments lors de la dégradation de la litière.

Missions proposées au stagiaire :
Volet inventaires faunistiques : Echantillonnages d’invertébrés dans une ou plusieurs régions de France
Volet comportemental : Diagnostic comportemental des individus collectés ou d’élevage avec des degrés d’exposition aux intrants variables. Mesures de différents traits d’histoire de vie (croissance, préférence et assimilation alimentaire) et tests comportementaux (rythme d’activité, locomotion, agrégation) via l’utilisation d’une plateforme de suivi automatisé (Noldus™ Ethovision XT 13®, Caméra haute sensibilité Basler-Pylon).
Volet chimique : Quantification des concentrations/teneurs en Cu Total dans différentes matrices
Selon la période de stage envisagée, l’intérêt et/ou les compétences du stagiaire, le rapport de stage se focalisera plus particulièrement sur un des trois volets.

Compétences particulières souhaitées : Etudiant(e) en L3 ou M1 issu(e) d’une formation en biologie/ écologie/ éthologie /chimie. L’étudiant(e) devra faire preuve d’un bon sens de l’observation et de rigueur pour le travail de terrain et à la paillasse ainsi que de patience dans les observations et la prise de données. Une expérience ou un intérêt préalable pour la faune du sol est souhaitable. Qualités relationnelles, autonomie et sens de l’organisation appréciés.

Informations pratiques :
Le stage se déroulera à Poitiers, dans les locaux de l’équipe EES du laboratoire EBI. Des déplacements sur le terrain sont prévus (région Nouvelle-Aquitaine et en dehors).
La durée du stage est de deux mois maximum, entre mars et juin en fonction des disponibilités du (de la) stagiaire et de la date de soutenance de stage de son université de formation. Le stage n’est pas rémunéré.
Les candidatures (lettre de motivation + CV) sont à adresser aux personnes suivantes :
MONDET Cécilia, Univ. Poitiers, +33/5 49 36 62 46 – [email protected]
CAUBET Yves, MCU, EBI-EES, Univ. Poitiers, +33/5 49 45 35 61 – [email protected]
RICHARD Freddie-Jeanne, MCU, EBI-EES, Univ. Poitiers, +33/5 49 36 64 07 – [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].