Responsables scientifiques : Dr. HERNANDEZ FARINAS Tania, Dr. LAMPERT Luis
Organisme d’accueil : Laboratoire Environnement Ressources de Normandie (Ifremer)
Durée : 6 mois (date limite de candidature 2 février 2018)

Contexte scientifique

Le phytoplancton fait l’objet d’une attention toute particulière des études des écosystèmes marins de par sa place comme producteur primaire. Ce compartiment, fortement influencé par l’environnement abiotique, est également considéré comme un indicateur sensible aux variations de la qualité des eaux côtières (Cloern, 2001 ; Hernandez Farinas et al, 2014). Dans le cadre de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’élément de qualité phytoplancton est suivi régulièrement afin de qualifier l’état écologique des masses d’eau et ceci à travers des évaluations respectives de la biomasse, de l’abondance et de la composition taxinomique. La méthode d’analyse pigmentaire, de par sa capacité à intégrer les différentes classes de taille du phytoplancton ainsi que l’information taxinomique, est aujourd’hui utilisée dans le cadre du projet PIANO (Dynamique du Phytoplancton via l’approche des PIgments Appliquée au littoral NOrmand).

Le Laboratoire Environnement Ressources de Normandie intensifie ainsi ses études sur l’écologie du phytoplancton dans la Manche en utilisant la technique de Chromatographie Liquide à Haute Performance (HPLC) pour étudier la signature pigmentaire du phytoplancton. L’analyse des données pigmentaires obtenues entre 2016 et 2017 permettra de mieux comprendre la dynamique spatio-temporelle des grands groupes phytoplanctoniques. Ceci dans le but d’évaluer l’importance des compartiments pico- et nanophytoplancton, imperceptibles par microscopie optique, sur des stations contrastées du point de vue de leur environnement abiotique sur le littoral normand. Le couplage de ces observations avec des paramètres physico-chimiques et climatiques doit également permettre d’aborder la question des facteurs environnementaux contrôlant les efflorescences des communautés dominantes.

Déroulement du stage

Ce stage s’intégrera dans le cadre du projet PIANO qui vise à étudier la dynamique des groupes phytoplanctoniques sur le littoral Normand à travers l’analyse des pigments. Le stage se déroulera au Laboratoire Environnement Ressources de Normandie (LERN) de l’IFREMER. Le (a) stagiaire utilisera les méthodes de chémotaxonomie afin d’analyser et d’interpréter les matrices de pigments (Diagnostic Pigments, Régressions Linéaires Multiples, CHEMTAX, Lampert, 2014) obtenues entre 2016 et 2017. L’objectif est d’estimer les contributions en biomasse des différentes classes de phytoplancton dans les échantillons d’eau de mer. Ce volet demande une bonne connaissance en chémotaxonomie (acquise après une phase bibliographique et de contacts avec les spécialistes du domaine). Le (a) stagiaire disposera également des résultats des dénombrements phytoplanctoniques afin de mieux affiner la matrice de rapport pigmentaire et leur interprétation. Les mesures des paramètres physico-chimiques disponibles devront permettre d’évaluer dans quelle mesure la structuration des différents groupes phytoplanctoniques dépend des changements du milieu.

Le (a) stagiaire aura l’opportunité de s’impliquer sur le travail de terrain et d’appréhender les besoins nécessaires à l’étude des communautés phytoplanctoniques. En ce qui concerne le volet expérimental, il (elle) développera une étude sur l’influence des délais de filtration-congélation des filtres sur la qualité des mesures pigmentaires.

Profil du candidat :

Le (la) candidat (e) doit avoir une formation Master 2 recherche en écologie avec une expérience du milieu marin. Il (elle) doit montrer un intérêt pour l’écologie du phytoplancton. Une expérience dans l’analyse des données écologiques (écologie quantitative) ainsi que sur le logiciel R est vivement souhaité. Nous recherchons également un (e) candidat (e) ayant des capacités de synthèse et de rédaction.

Pour candidater, merci d’envoyer un CV + une lettre de motivation à : [email protected] ou [email protected]

Références bibliographiques citées :

Belin, C. et al. (2014) Evaluation de la qualité des eaux littorales de la France métropolitaine pour l’élément de qualité Phytoplancton dans le cadre de la DCE. Etat des lieux des règles d’évaluation, et résultats pour la période 2007‐2012. http://doi.org/10.13155/50492

Cloern, J. (2001) Our evolving concept model of the coastal eutophication problem. Marine Ecology Progress Series.

Hernandez Farinas, T. et al. (2014) Temporal changes in the phytoplankton community along the French coast of the Eastern English Channel and the southern Bight of the North Sea. ICES Journal of Marine Science.

Lampert, L. (2014) CHEMOTAXONOMIE PIGMENTAIRE – Initiation aux calculs appliqués au phytoplancton. ODE/DYNECO/PELAGOS 2014-02. http://doi.org/10.13155/33714

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].