TITRE DU STAGE: Identifier et dépasser les barrières épistémiques entre les 4 santés (végétale, humaine, animale, environnementale) pour mieux appréhender les stratégies de biocontrôle et leurs effets non intentionnels : le cas des microorganismes « entomopathogènes »

OBJECTIFS DU STAGE
L’objectif de ce stage est d’identifier les barrières épistémiques et zones de convergence existantes entre les communautés de recherche engagées dans le champ des 4 santés (végétale, humaine, animale, environnementale) et d’analyser leurs effets sur le développement et l’évaluation de stratégies de biocontrôle et de leurs effets non intentionnels (ENI). Le biocontrôle est compris ici comme l’ensemble des moyens de gestion des bioagresseurs (parasites et pathogènes) de l’homme, des animaux d’élevage, des plantes cultivées et de tout autre objet lié à l’homme constituant des alternatives aux pesticides de synthèse. L’hypothèse ici faite est que les modes de structuration actuelle de ces communautés de recherche (ou communautés épistémiques), en tant que « lieux » de production de connaissances et de savoirs, contraint la production de nouvelles connaissances et savoirs nécessaires au développement de solutions alternatives de biocontrôle, ainsi qu’à l’évaluation de leurs effets (intentionnels et non intentionnels) en lien avec les procédures d’homologation.
Il s’agira au travers de ce stage M2 de mieux apprécier la nature et l’importance des barrières épistémiques liées aux modes de structuration actuel des communautés de recherche autour des 4 santés (végétale, humaine, animale, environnementale), mais aussi d’apprécier les possibilités de nouvelles formes d’interactions et de dialogue « trans-communautés » et de transversalité entre des 4 domaines de la santé (végétale, humaine, animale, environnementale). Les stratégies de biocontrôle étant nombreuses et variées et notre démarche d’investigation des relations entre biocontrôle et barrières épistémiques pionnière, nous nous concentrerons pour l’instant sur les stratégies de biocontrôle ciblant des arthropodes et basées sur des microorganismes.

MISSIONS
Les missions du stagiaire seront de caractériser et d’analyser, en prenant pour cas d’étude des stratégies de biocontrôle impliquant des microorganismes entomopathogènes (dont la cible est un arthropode bioagresseur), la nature de ces barrières épistémiques et zones de convergence entre communautés de recherches et leur effets en terme d’évaluation des stratégies de biocontrôle et de leurs ENIs à travers : i) l’élaboration d’une grille d’analyse et d’un modèle conceptuel pour l’étude, ii) une analyse bibliographique et bibliométrique (corpus de publications, rapports d’expertise, littérature grise, concepts, approches, revues, réglementation et procédures d’homologation …), iii) la réalisation d’une cartographie des réseaux d’acteurs impliqués (chercheurs, laboratoires, institutions et services régaliens…), iv) ainsi qu’une série d’enquêtes qualitatives (15-20 entretiens semi-directifs) auprès d’acteurs clés (experts/chercheurs, établissement d’enseignement supérieur / organismes de recherche, agences d’évaluation et d’homologation …). .

COMPETENCES RECHERCHEES
Niveau M2 dans le domaine des sciences de la vie avec un fort intérêt pour la transversalité et une valence en sciences humaines et sociales (SHS), ou à l’inverse M2 en SHS (épistémologie des sciences, économie, sociologie, ..) avec un fort intérêt pour les sciences de la vie.
Maitrise des techniques d’enquête qualitative, entretiens semi-directifs. Capacités de synthèse, analyse de données (logiciel R). Très bonne maitrise de l’anglais scientifique, lu couramment.

PLANNING ENVISAGE
– Mars : problématisation du sujet, élaboration du cadre conceptuel, bibliographie et préparation des études de cas : recherches de données en ligne, analyse bibliométrique, …
– Avril-mai-juin : construction des questionnaires, enquêtes, transcriptions
– Juillet : analyse des données et résultats, comparaison à la bibliographie existante
– Aout : Rédaction de la synthèse et du rapport d’étude

CONDITIONS
Durée : 6 mois, de mars à août (ou février à juillet) 2022. Déplacements à prévoir entre Montpellier et Paris, ainsi que pour la réalisation d’enquêtes et interviews auprès des acteurs (frais de déplacement pris en charge). Le Permis B est un plus.

STRUCTURE D’ACCUEIL : UMR 5175 CEFE (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive), 1919 route de Mende, Montpellier (en lien étroit avec l’UMR SADAPT INRAE – Université Paris Saclay – AgroParisTech, 5 rue Claude Bernard 75231 Paris Cedex 05)

GRATIFICATION : indemnités de stage réglementaires
ENCADREMENT : Lise ROY (Ecologue, CEFE, Université Montpellier 3) et Armelle MAZE (Economiste, INRAE UMR SADAPT Université Paris Saclay).

MODALITES DE CANDIDATURE :
Adresser par voie numérique une lettre de motivation et un CV à Lise ROY ([email protected]) et Armelle MAZE ([email protected]).
Date limite de candidature : 15/12/2021

BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE
Amin A., Cohendet P. (2004) Architectures of Knowledge: Firms, Capabilities, and Communities, Oxford University Press.
Danielsen S. (2013). Including plant health in the ‘one health’ concept: in theory and in Uganda. In A. Olsen, N. Ørnbjerg, & K. Winkel (Eds.), A success story in Danish development aid: DBL (1964-2012), University of Copenhagen, Denmark. (pp. 107-113)
Destoumieux-Garzón D., Bonnet P., Teplitsky C., Criscuolo F., Henry P.-Y., Mazurais D., Prunet P., Salvat G., Usseglio-Polatera P., Verrier E., Friggens N.C. 2021. Animal board invited review: OneARK: Strengthening the links between animal production science and animal ecology, Animal. 15(1):100053 ISSN 1751-7311, https://doi.org/10.1016/j.animal.2020.100053.
Francis F., Jacquemyn H., Delvigne F.,Lievens B. (2020). From Diverse Origins to Specific Targets : Role of Microorganisms in Indirect Pest Biological Control. Insects, 11(8), 533. https://doi.org/10.3390/insects11080533
Hernández-Rosas F., Figueroa-Rodríguez K. A., García-Pacheco L. A., Velasco-Velasco J., Sangerman-Jarquín D. M. (2020). Microorganisms and Biological Pest Control : An Analysis Based on a Bibliometric Review. Agronomy, 10(11), 1808. https://doi.org/10.3390/agronomy10111808
Hess C. Ostrom E. (2003) Ideas, Artifacts, and Facilities: Information as a Common-Pool Resource, Law and Contemporary Problems 66(1).
Knorr Cetina K. (1999) Epistemic Cultures: How the Sciences Make Knowledge, Harvard University Press.
Lerner H and Berg C (2017) A Comparison of Three Holistic Approaches to Health: One Health, EcoHealth, and Planetary Health. Front. Vet. Sci. 4:163. doi: 10.3389/fvets.2017.00163
Lindkvist L. (2005) Knowledge communities and knowledge collectivities: a typology of knowledge work in groups, J. Manage. Stud., 42: 1189-1210
Matyjaszczyk, E. (2015). Products containing microorganisms as a tool in integrated pest management and the rules of their market placement in the European Union : Microorganisms as a tool in integrated pest management and their market placement. Pest Management Science, 71(9), 1201‑1206. https://doi.org/10.1002/ps.3986

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].