Nathalie Malet
Laboratoire Environnement Ressources Provence Azur Corse (LERPAC)
Station de Corse
[email protected]
04 95 38 95 11

Biomasse et diversité des communautés phytoplanctoniques le long du gradient micro-estuaire – zone côtière de Fiume Santu (l’Agriate, Haute Corse)

Contexte général:

Il s’agit d’étudier la fonctionnalité des écosystèmes en termes de continuité écologique et plus précisément de continuité trophique d’un système emblématique des milieux insulaires méditerranéens. Les micro-estuaires sont présents sur l’ensemble du littoral de la Corse et se retrouve tout au long de la côte de l’Agriate reconnue comme hot spot de biodiversité. Le rôle fonctionnel de ces systèmes est méconnu notamment du point de vue trophique. Une première étude a permis de montrer l’importance du transfert trophique vers la zone côtière mais également le fonctionnement clef interne du micro-estuaire. Le fonctionnement hydrologique (apport du bassin versant et de la mer, connexion hydrique avec les différents systèmes connectés), ainsi que les processus complexes de recyclage de la matière participent aux apports nutritifs. Ainsi, il est proposé d’étudier plus précisément la dynamique des communautés phytoplanctoniques le long d’un gradient micro-estuaire, embouchure, baie et zone côtière sur un cycle annuel en parallèle des teneurs en matières dissoutes organiques et inorganiques. En effet, en milieu oligotrophe, la part dissoute organique peut contribuer largement aux dinophytes hétérotrophes. L’étude du compartiment phytoplanctonique revêt donc un caractère essentiel car il bénéficie de l’enrichissement nutritif tant quantitatif que qualitatif du micro-estuaire et ce compartiment représente le premier maillon trophique.

Le stage se focalise sur la dynamique des communautés phytoplanctoniques (diversité et biomasse) en réponse aux apports nutritifs.

Objectifs du stage :

1) Recherche bibliographique / Etat de l’art
2) Dynamique des concentrations en matières organiques et inorganiques dissoutes le long du continuum bassin versant – baie – zone côtière de Santu
3) Réponse des communautés phytoplanctoniques en terme de diversité et biomasse (chl a, analyses pigmentaires, microscopie, cytométrie).
Missions confiées au stagiaire :

Cette étude s’appuiera à la fois sur un travail bibliographique et de traitement de données acquises de octobre 2014 à avril 2016 (nutriments, MOD, biomasse phytoplanctonique, cytométrie, HPLC). Le / La stagiaire participera aux missions de terrain (Agriate), aux prélèvements, traitement des échantillons.
L’étudiant(e) sera accueilli(e) au sein du laboratoire Environnement et Ressources Provence Azur Corse – station Ifremer Corse. Il profitera des moyens et de l’ensemble de l’infrastructure pour mener à bien ce projet.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].