Titre du stage de M2 –
Détermination de la résistance par antixénose chez trente accessions de tomate : comment le volatilome influence le comportement de Tuta absoluta.

Laboratoire d’accueil –
UMR 1121, Laboratoire Agronomie et Environnement (LAE) Nancy Colmar, Université de Lorraine – INRAE, 2 avenue de la forêt de Haye, 54518 Vandoeuvre-les-Nancy

Lieu du stage –
Vandoeuvre-les-Nancy

Période du stage –
01/02/22 – 01/07/22

Noms et contacts des tuteurs de stage –
Romain Larbat – [email protected]
Alan Kergunteuil – [email protected]

Résumé du stage –

Ce stage de M2 est effectué dans le cadre du projet de recherche « CapZéroPhyto », financé par le Programme Prioritaire de Recherche « Cultiver, protéger autrement ». A l’échelle nationale, ce projet vise à comprendre et évaluer différentes stratégies de protection des cultures sans pesticides, en se basant sur le concept de la stimulation de l’immunité végétale sur cultures maraichères (tomate, poivron, fraise) et en arboriculture (pommier, pêcher).

Au LAE, le stage a pour objectif de caractériser la résistance génétique contre Tuta absoluta (Lepidoptera: Gelechiidae) chez une trentaine d’accessions de tomate. Ce travail sera effectué en binôme avec un doctorant. Nous nous concentrerons sur la résistance par antixénose qui permet de réduire le niveau d’infestation du ravageur en amont du stade larvaire. Après une analyse bibliographique, le stagiaire participera aux réflexions autour de la mise en place d’un dispositif expérimental permettant de combiner deux séries de mesures. Premièrement, nous chercherons à étudier la diversité inter-spécifique des composés organiques volatils (COVs) émis par les plantes. Pour cela, le stagiaire utilisera une GC-MS/MS « TSQ 9000 » triple quadripôle disponible sur le Plateau d’Analyse Structurale et Métabolomique (PASM). Parmi les 1700 COVS ayant déjà été décrits, plusieurs classes de composés telles que les terpènes ou les «green leaf volatiles » jouent un rôle fondamental dans les interactions plante-insecte. Nous testerons donc dans un deuxième temps l’influence de cette diversité de COVs sur la localisation et/ou le choix de la plante hôte à travers des études comportementales.

En combinant des approches analytiques et comportementales à partir d’une large gamme d’accessions, ce stage en écologie chimique permettra de mieux comprendre comment la diversité des COVs module la résistance par antixénose. Le choix du modèle tomate-Tuta absoluta est important pour développer des solutions de protection des cultures. A la fin du stage, un criblage de variétés résistantes pourrait permettre d’orienter le choix de certains cultivars. Au-delà du stage, les résultats seront valorisés avec nos collègues du projet «CapZéroPhyto » pour chercher des corrélations entre marqueurs moléculaires, marqueurs métaboliques et syndromes défensifs.

Compétences attendues –

Formations en phytochimie et/ou écologie des interactions plante-insecte, niveau master 2.
Compétences en suivi d’expérimentations en laboratoire, analyse de données et statistiques.
Goût pour le travail d’équipe, motivation, rigueur et prises d’initiatives.

Candidatures –

envoyer CV et lettre de motivation par courriel à Romain Larbat ([email protected]) et Alan Kergunteuil ([email protected]) avant le 01/11/2021.

Références –

Tuta absoluta
Campos, M. R., Biondi, A., Adiga, A., Guedes, R. N. C., & Desneux, N. (2017). From the Western Palaearctic region to beyond: Tuta absoluta 10 years after invading Europe. Journal of Pest Science, 90(3), 787–796. doi: 10.1007/s10340-017-0867-7
Giorgini, M., Guerrieri, E., Cascone, P., & Gontijo, L. (2019). Current Strategies and Future Outlook for Managing the Neotropical Tomato Pest Tuta absoluta (Meyrick) in the Mediterranean Basin. Neotropical Entomology, 48(1). doi: 10.1007/s13744-018-0636-1

Biosynthèse des composés volatils chez la tomate
Therezan, R., Kortbeek, R., Vendemiatti, E., Legarrea, S., de Alencar, S. M., Schuurink, R. C., … Peres, L. E. P. (2021). Introgression of the sesquiterpene biosynthesis from Solanum habrochaites to cultivated tomato offers insights into trichome morphology and arthropod resistance. Planta, 254(1), 1–16. doi: 10.1007/s00425-021-03651-y

Ecologie chimique tomate -T. absoluta
Msisi, D., Matojo, N. D., & Kimbokota, F. (2021). Attraction of female tomato leaf miner, Tuta absoluta (Meyrick, 1917) (Lepidoptera:Gelechiidae) to shared compounds from hosts. Phytoparasitica, 49(2), 153–162. doi: 10.1007/s12600-020-00848-x
Proffit, M., Birgersson, G., Bengtsson, M., Reis, R., Witzgall, P., & Lima, E. (2011). Attraction and Oviposition of Tuta absoluta Females in Response to Tomato Leaf Volatiles. Journal of Chemical Ecology, 37(6), 565–574. doi: 10.1007/s10886-011-9961-0
Subramani, V., Pagadala Damodaram, K. J., Goravale Krishnegowda, R., Parepally, S. K., Kempraj, V., Thimmappa, R., … Hookunda Boregowda, L. (2021). Volatile chemical signals underlying the host plant preferences of Tuta absoluta . Entomologia Experimentalis et Applicata, 1–11. doi: 10.1111/eea.13099

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].