Organisme d’accueil : Irstea, Domaine des Barres, 45290 Nogent sur Vernisson, France

Responsable du stage :
Yoan Paillet tél : 02 38 95 03 43 ; [email protected]

Candidatures à transmettre par courriel à [email protected], avec la mention « [Stage Pics] ».

Sujet proposé

Les oiseaux, comme les humains, sont des espèces strictement bipèdes. Leurs ailes ne sont utilisées que pour le vol. Les tâches dévolues aux mains chez d’autres espèces, dont l’humaine, sont assurées par le bec. Le cou est alors l’équivalent fonctionnel du bras. Certaines espèces sont même spécialisées de telle sorte que leur système tête cou est l’équivalent d’un bras appareillé, comme chez les pics. Quand ils tapent un tronc pour creuser un nid, le système cranio-cervical est l’équivalent d’un marteau-piqueur tenu par les bras : le cou propulse la tête et amorti les chocs entre la tête et le tronc. Ce projet pluridisciplinaire coordonné par le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) vise à étudier les propriétés mécaniques des adaptations morpho-fonctionnelles du système cervical des oiseaux.
Irstea et le MNHN collaborent sur la partie « écologie des pics » dans le but de mieux déterminer les caractéristiques des arbres que creusent ces oiseaux. Le stage proposé vise à déterminer, (i) quels sont les préférendums en termes d’espèce d’arbre des pics et (ii) la densité maximale du bois que seraient capables de creuser différentes espèces de pics (en particulier le pic noir). Ces analyses auront lieu sur la base de données existantes et à la suite de mesures sur le terrain dédiées.

Déroulement du stage
1. Analyse bibliographique du lien entre présence de cavités de pics, espèces d’arbres, et densité du bois ;
2. Analyse statistique des relations entre espèces d’arbres / densité du bois / cavités sur la base de données existantes ;
3. Relevés de terrain ciblé sur les loges de pic noir sur 3 sites en France au maximum et analyse des données récoltées ;
4. Synthèse et rédaction d’un rapport à visée de publication d’article scientifique.

Le stage proposé fera l’objet d’une approche plutôt orientée recherche dans une optique de rédaction d’article scientifique, mais n’exclue pas une entrée gestion appliquée.

Profil recherché
Master 2 dominante écologie, École d’ingénieurs.

Compétences attendues
– goût pour les travaux à l’interface gestion et recherche (sérieux, rigueur, autonomie, curiosité, motivation, capacités de communication)
– solides bases en écologie et/ou foresterie
– pratique de l’anglais courant (relations avec des partenaires étrangers)
– goût pour les analyses statistiques
– capacités de rédaction et aisance orale
– une expérience de terrain serait un plus
– permis B

Conditions matérielles
Montant de la gratification selon la loi en vigueur
Bureau, téléphone et ordinateur fournis
Frais de déplacements éventuels remboursés par l’organisme d’accueil
Possibilité de loger sur site (loyer modéré, selon disponibilités)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].